Zermati

Zermatons ensemble!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Zermatti et la santé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Zermatti et la santé   Lun 15 Juin 2009 - 12:04

Bon je ne sais pas si ce thème a déjà été abordé (j'ai pas vu en tous cas), mais c'est quelque chose qui me travaille depuis quelques temps!

Peut-on concilier Zermatti et une "bonne" alimentation?

Je m'explique...

Alors j'ai lu le bouquin (deux fois) et notre cher docteur est bien gentil, il nous dit qu'aucun aliment n'est mauvais en soi (niveau poids) mais qu'en est-il des bienfaits des aliments?

On peut manger des chips, du saucisson et du chocolat si on a faim...ok... mais c'est vide de tout intérêt nutritionnel, ce sont des calories vides. Aucune fibre, aucune vitamine,etc.
Certains aliments sont je pense "néfastes" pour l'organisme comme le sucre raffiné, la viande, etc (ça ne m'empêche pas d'en manger certains)!

Si j'écoute Zermatti je mange ce que je veux, quand je veux.
D'accord... alors je mange uniquement pâtes, pizzas, brioches, chocolat, etc!
C'est bizarre je n'ai jamais envie de légumes verts, de fruits, etc.

Alors je me force. D'une part parce que mon organisme est fatigué à force de ne manger que des aliments dépourvus de qualités nutritionnelles, et d'autre part parce que je suis végétarienne, et qu'il faut un minimum que je me concentre sur ce que je mange pour éviter les carences. J'essaie de manger bio le plus possible, de manger des fruits et des légumes, des aliments contenant des protéines,etc.
Sauf que ça ne me fait pas envie.
Comme je l'ai dit si je m'écoutais je me nourrirais de pâtes et de pizzas!!!!

Alors qu'en pensez-vous? Zermatti a t-il occulté le fait qu'une alimentation saine est quand même le gage d'une bonne santé et d'une meilleure espérance de vie?
Crois-t-il vraiment qu'on va choisir naturellement des aliments bons pour nous (ce dont je doute)?
Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17895
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Lun 15 Juin 2009 - 13:48

Le zermatage est une méthode pour manger de tout sans culpabilité ni compulsion : il s'agit de retrouver sa régulation naturelle!

Si tu veux manger "sain", tu peux parfaitement mais le jour où tu as envie de gâteau, brioche... tu pourras en manger sans culpabilité!

Le zermatage ne prône pas la malbouffe mais dans un 1er temps de l'apprentissage de la régulation naturelle, il est vrai que l'on consomme plus de pizzas, gâteaux... qu'en temps normal! ça évolue (heureusement avec le temps).

Mais tu as parfaitement le droit de manger ce que tu veux!! Le zermatage n'interdit aucun aliment, il faut juste savoir ne pas tomber dans l'effet inverse : l'orthorexie!

Citation :
Zermatti a t-il occulté le fait qu'une alimentation saine est quand même le gage d'une bonne santé et d'une meilleure espérance de vie?
On lui a souvent posé la question lors d'émission! Bien évidemment que l'on peut tendre vers une alimention bonne pour la santé! ça n'est pas antinomique.

_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Lun 15 Juin 2009 - 13:59

Zermati a le mérite de rappeler une chose toute bête et trés occultée aujourd'hui, c'est que le principal bienfait d'un aliment est justement d'apporter de l'énergie (et pas forcément le moins possible d'énergie pour pouvoir en manger le plus possible, ce qui est la caractéristique du comportement boulimique). Et qu'en terme purement énergétique, tous les aliments se valent, à apport équivalent, quelle que soit l'origine de cette énergie, lipidique, gluucidique ou protéique. La calorie vide , c'est une fantaisie, ca n'existe pas.
Ensuite, en plus d'un apport énergétique quotidien, notre corps a besoin, sur le long terme, d'apports trés divers en vitamines, minéraux, fibres, protéines etc...
Ces apports, si tu veux les gérer avec ta tête, je te souhaite bon courage, une trés bonne calculette, et des tables alimenatires trés sophistiquées. Et même si tu te forces à faire ces calculs pour ta santé, il va te falloir connaitre quels sont tes besoins dans chacun des nutriments, oligo eléments, vitamines etc...
Or il se trouve que tes besoins, ne sont pas forcément ceux de ton voisin ni ceux de l'homo fictivus des statistiques nutritionnelles. Donc absolument rien ne te garanti que toi, munie de ta balance alimentaire et de ta calculette arriverez à équilibrer strictement ton alimentation dans tous les domaines nutritionnel, et bien entendu énergétique.
Ce qui est en revanche certain, c'est qu'en faisant cela, tu passera complètement à l'as tes sensations alimentaires, à défaut de mieux te nourrir que ton voisin de palier. Il est aussi probable que tu deviendras invivable
Zermati propose donc d'en revenir à une attitude plus simple, qui est de manger varié en suivant ses appétits spécifiques et ses sensations, en pariant qu'on arrivera globalement à atteindre un équilibre sur la durée. Ce qui doit être vrai, vu que l'humanité a quand même survécu quelque dizaines de milliers d'années, dans des conditions trés diverses, tant sur le plan de l'apport alimentaire que sur le plan de la dépense physique et des conditions de vie, et qu'à chaque fois nos béotiens d'ancêtres, comme de vulgaires animaux, ont fort bien réussi à adapter leur alimentation à leurs besoins, et ceci sans même l'aide d'un nutritionniste et d'un pèse aliment.
Pour en revenir à Zermati, ne tombes pas dans la caricature. Il insiste sur le fait qu'une calorie est une calorie, qu'il n'y a pas de bonnes et de mauvaises calories, et qu'il faut réapprendre à s'écouter pour retrouver cette spontanéité de l'alimentation. Il est dans une position militante, puisqu'il lui faut "prouver" ce qu'il affirme (d'où les exercices de substitution qui ne sont pas le zermatage, mais juste une moyen expérimental_ et tout à fait temporaire_ de prouver l'inocuité des aliments tabous).
Mais il ne dit pas qu'il est bon pour la santé de passer à une mono alimentation (soit dit en passant, sur le long terme et vu la diversité alimentaire à laquelle on a accès dans nos pays, s'en tenir à une mono diète c'est une drole d'idée, même pour quelqun qui a souffert de TCA).
Le but, c'est pas de "faire ce qu'on veut comme on veut" en suivant toutes ses envies (je te renvoies aux différents débats entre envie et faim, largement traités sur ce forum), mais de suivre ses appétits spécifiques, sa faim et sa satiété pour retrouver un équilibre et une régulation spontanée à long terme, qui permette de couvrir l'ensemble de ses besoins.
Toi si tu as choisi de suivre un régime végétarien, tu dois encore plus faire attention à respecter les règles de bases de cette alimentation pour ne pas être carencée à long terme (au fait, je respecte tout à fait ton option si elle se fonde sur une position philosophique de respect de la vie animale, je serais moi même assez tentée, mais j'attends encore qu'on me démontre que l'homme n'est pas parfaitement équipé pour métaboliser la viande).
Du fait que tu t'en tiens à une politique d'éviction envers certains aliments, tu te condamnes à veiller plus qu'une autre à diversifier tes apports. Mais là encore, ca ne veut pas dire peser, calculer etc...
Je ne comprends pas trés bien comment tu pourrait concilier ton souci de manger bio et végétarien, et tes envies de manger "n'importe quoi".
Le problème n'est pas chez Zermati là, il est chez toi. Je pense qu'en fait, avec ta volonté de manger sain, tu es en restriction , et que tu cherches en Zermati une hypothétique solution miracle ou on pourrait se lacher tout en échappant à la damnation.
Zermati ne dit pas exactement ça: il dit de se faire confiance, mais il dit aussi de ne pas confondre envie et faim, et que la régulation naturelle ne se retrouve qu'au prix de l'abandon de la restriction cognitive (et si pour diverses raisons de santé on choisit de conserver certaines restrictions, ca arrive aux meilleurs d'entre nous, il faut parvenir à assumer cette restriction sans états d'ame, ce qui n'est pas particulièrement facile) et de l'abandon des stratégies alimentaires pour assurer notre régulation émotionnelle.
Et mon tout fait : un grand chantier à long terme, et pas du tout une solution miracle pour concilier compulsions de chips et bonne conscience.
Je m'aperçois que mon message n'est pas trés constructif par rapport à te demande et je te prie de bien vouloir m'en excuser.
Je tente donc quelques suggestions plus pratiques par rapport à ton problème:
ce qui frappe au premier abord dans ton message, c'est le grand écart entre tes convictions sur ce qui est bien ou pas du point de vue alimentaire et ce dont tu as réellement envie. "Tu es à fond dans le schéma: "Je n'ai pas du tout envie de ce qui me fait du bien et j'ai envie de tout ce qui me fait du mal!", trés caractéristique d'un comportement orthorexique que tu as du mal à assumer.
Je ne veux pas te bousculer trop dans tes credos, mais tu devrais être plus souple avec toi pour t'autoriser (un à un, pas tous à la fois), les aliments réputés "mauvais" (ils ne te tueront pas tout de suite normalement).
Tu verras que lorsque tu t'accorderas le droit de les manger quand tu veux, ils te paraitront moins exclusivement désirables. Et inversement, quand les "bons" aliments ne seront plus une triste obligation, ils te paraitront sans doute beaucoup plus appétents. Parce que si tu n'essaies pas de rapprocher un peu ton envie de "bon pour ma santé" et ton envie de "bon à manger" , tu n'as pas fini d'être insatisfaite.
Et puis aussi, méfie toi des diktats des nutris, j'ai le double de ton age, et j'ai tellement lu tout et son contraire sur ce que j'étais censée avaler ou ne surtout pas avaler, que j'ai appris à relativiser...
:smack:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Lun 15 Juin 2009 - 14:29

Je ne suis pas du tout mais alors pas du tout en restriction!!
Je mange exactement ce qui me fait plaisir!
A l'heure où je tape ce message je viens de manger de la pizza au roquefort lol!
Donc pour moi là n'est pas le problème!

Le problème vient que je n'ai PAS ENVIE de manger des aliments sains (parce que même si tout se vaut niveau énergie ça ne se vaut pas niveau nutriment).
Or mon corps qui a besoin je sais pas de vitamines, de fer etc ne me donne aucun signal qui pourrait me pousser à manger des fruits, des lentilles, etc.

Alors je me demande est-ce que Zermati n'y es pas allé un peu fort pour le coup. Grossièrement il dit que si on a besoin de calcium on va naturellement avoir envie de manger des yaourts!
Je ne pense pas que ce soit aussi simple! D'ailleurs tout le monde n'aime pas le yaourts, et puis certaines personnes ne savent pas par exemple qu'on peut trouver du calcium dans les végétaux. Donc comment le corps pourrait indiquer de manger les végétaux correspondants si l'esprit n'est même pas au courant de ça!

Je suis carencée en fer, pour les gentils docteurs bien pensants je devrais manger de la viande rouge, évidemment moi qui suis végé il en est hors de question, faudrait donc que je mange des lentilles et autres légumineuses. MAIS je n'en ressens pas spécialement le besoin ni l'envie. Et pour moi qui pense que Zermati est une révolution, c'est là où ça peche vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Lun 15 Juin 2009 - 14:37

macha2506 a écrit:

Toi si tu as choisi de suivre un régime végétarien, tu dois encore plus faire attention à respecter les règles de bases de cette alimentation pour ne pas être carencée à long terme (au fait, je respecte tout à fait ton option si elle se fonde sur une position philosophique de respect de la vie animale, je serais moi même assez tentée, mais j'attends encore qu'on me démontre que l'homme n'est pas parfaitement équipé pour métaboliser la viande).

:smack:

En effet c'est avant tout un respect de la vie animale qui m'a fait devenir végétarienne. C'est un autre débat mais même si l'homme peut métaboliser la viande pour moi c'est avant tout une question de choix et d'éthique. L'être humain est avant tout un être culturel alors je me méfie des théories "naturalisantes" qui disent que l'homme est fait (ou non) pour manger de la viande. Il est surtout fait pour exercer des choix (politiques). De plus on a prouvé qu'un régime végétarien est non seulement possible et non dangereux mais aussi et surtout bénéfique pour la santé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Lun 15 Juin 2009 - 17:11

On est complètement d'accord sur cette manière de voir (enfin, sauf que moi j'en mange quand même, de la viande!)
Pour en revenir à la restriction, je persiste (pas tétue la fille ), malgrè ce que tu me dis à penser que tu es d'une certaine manière en restriction .
Il y a 2 manières d'être en restriction, la première c'est de respecter ce qu'on croit être "la bonne manière de faire", manière déterminée par nos croyances, nos convictions, et même pourquoi pas notre éthique (notre tête en tous cas), la deuxième, c'est de ne pas vraiment la respecter, au moins sous certains aspects (par exemple tu respectes ton éthique, mais pas trop ta conviction que tu devrais manger uniquement des aliments sains), tout en ne se sentant pas trés à l'aise avec le fait de ne pas le faire. Je crois que JPZ appelle ca le déshinibition. Dans ces moments là, tu t'autorises tes "interdits", mais rien de ce que tu t'autorise ne te satisfait pleinement, c'est un premier aspect (je ne sais pas si il te concerne), et tes désirs vont se cristalliser particulièrement sur ces interdits (ou ces aliments "à connotation négative").
Mais dans les deux attitudes, ce qui décide en fin de compte, c'est ta tête et ton coté émotionnel (qui te rend désirable ce qui est connoté négativement par ta tête) et en aucun cas ton corps.
Or ton corps, si tu veux entendre ses signaux, il faut déjà faire une peu taire ta tête et arreter de penser qu'il n'y a qu'elle qui peut savoir. Si tu ne lui fais aucune confiance, ce qui est le cas, comment veux tu pouvoir l'écouter.
Ceci dit, il ne me semble pas trés utile pour résoudre ton problème de s'embarquer dans de longs débats théoriques sur l'efficacité de l'instinct de survie en terme de nutrition. D'autant qu'il suffit de regarder en arrière pour s'apercevoir que toutes les cultures, dans des conditions d'abondance suffisantes, on réussi à générer des traditions alimentaires aussi peu scientifiques que parfaitement viables dans leur grande diversité.
En revanche il me semble que si j'étais dans ta position, à savoir m'interdire la viande et savoir que je dois donc en compensation manger des légumineuses, que je n'aime pas plus que ça, je commencerai par me trouver plein de recettes sympas de légumineuses, avec des épices, des légumes cuisinés en salade etc... histoire de me motiver un peu à en avoir envie!
Ce n'est pas trés difficile, autant les lentilles à rien c'est pas terrible, autant on peut faire ds trucs excellent avec (voir notamment dans la cuisine indienne, qui les utilise beaucoup).
L'important c'est que tu arrives à réconcileir les deux points de vue, et à manger une cuisine (je n'ai pas dit des "nutriments") qui te plait, et qui sois aussi conforme à tes besoins connnus.
Les légumes c'est pareil, à l'eau et à rien c'est dégueulasse, mais il y a moyen d'en faire des trucs trés appétissants.
Moi j'adore les lentilles, mais jamais il ne me viendrait à l'idée de manger des lentilles pour manger du fer, des protéines végétales ou que sais-je encore. Si tu les vois uniquement comme ça, ca ne m'étonne pas trop que ca ne te fasses pas envie!
Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17895
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Lun 15 Juin 2009 - 17:27

Si tu parviens à écouter ton corps (et non la petite voix dans ta tête), tu apprendras à reconnaître tes envies (qui combleront tes besoins).

Cela va faire bientôt 2 ans que je zermate et il m'arrive d'avoir envie de fromage durant plusieurs jours puis, d'un coup, l'envie me passe et je passe à autre chose. Donc oui, notre corps est capable de nous envoyer des signaux pour pallier à nos carences. A nous d'apprendre à les écouter.

Quand je te lis parler de ton végétarisme, ça me fait penser à mon alimentation sans gluten (à cause d'intolérance) : je sais que cette alimentation est bonne pour moi mais elle ne me fait pas envie du tout et je passe mon temps à "tricher" même si je sais que je vais souffrir après!

_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Lun 15 Juin 2009 - 19:23

Merci pour vos points de vue!
C'est vrai que je réfléchis beaucoup notamment parce que j'ai envie d'être en bonne santé le plus longtemps possible! Et peut être que je devrais écouter davantage mes sensations..
Je vais essayer de moins réfléchir et on verra bien!!
Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17895
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Lun 15 Juin 2009 - 19:27

Et tu verras que tu t'apercevras que : écouter tes sensations et te faire plaisir "sainement" n'est pas incompatible

_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net
miammiam
zouzou pro
zouzou pro
avatar

Féminin
Nombre de messages : 739
Age : 55
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Mar 16 Juin 2009 - 6:09

Peut-être que tu es trop dans l'attente de voir apparaître des envies qui correspondraient à ce que tu penses être sain pour ton corps, trop à l'affût de tes sensations au lieu d'être vraiment dans l'écoute. Il n'y a effectivement qu'une seule solution si tu ne veux pas être obligée de manger avec ta tête, c'est le lâcher-prise... après ça peut prendre plus ou moins de temps, mais je pense qu'à un moment donné ton corps te réclamera ce dont il a besoin. Il faut juste être patiente.
Moi aussi j'ai des choix alimentaires spécifiques, et ça se passe plutôt bien avec Zermati (enfin avec sa méthode lol) mais je suis assez souple pour m'autoriser des trucs non-diététiquement corrects si j'en ai envie (mais vraiment envie).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Mar 16 Juin 2009 - 8:25

Oui MiamMiam je pensais que mon corps allait me réclamer des choses que je pense "saines" pour lui, je me disais quand même il est pas idiot ce corps il veut des bons nutriments non?

Le tout petit hic c'est que je suis patiente mais quand on a des analyses qui disent qu'on a une carence on a envie de faire le maximum pour retrouver un état d'équilibre! D'autant que le manque de fer ça fatigue vachement..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Mar 16 Juin 2009 - 8:43

Mets toi à tes fourneaux alors, pas d'autres solution: il te faut apprendre à cuisiner le fer! enfin ce qui en contient au moins
Sérieux, tu as raison de faire attention à ça, le végétarisme peut surement être bon pour la santé si il est bien conduit, mais j'ai aussi connu des potes qui ont eu des sérieux problèmes avec ce mode d'alimentation faute d'avoir respecté les règles de base pour éviter les carences, pas au bout de deux jours bien sur, mais sur quelques années.
Je te parlais de la cuisine indienne, c'est vraiment une piste que tu devrais explorer, d'une part parce que c'est une des seules traditions culinaires issu d'une culture où le végétarisme est implanté depuis longtemps, et parce qu'elle est très riche en légumineuses (et délicieuse en plus, à condition de diminuer un tout petit eu la quantité de piment).
Zermati évoque les capacités de régulation de notre corps, Apfel parle souvent de l'importanced de s'ancrer dans une culture du gout pour répondre à nos besoins.
Je crois qu'il faut associer les deux pour retrouver une vraie régulation.
:smack:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Mar 14 Juil 2009 - 9:02

Bonjour

Je me suis levée ce matin avec une idée qui me titillait et j'ai bien fait de fouiller car j'aouvrai ouvert un nouveau post alors que d'autres existaient déjà.

Quand on écoute l'interview de Zermati qur je ne me rappelle plus quelle chaine - direct 8 je crois- ( la vidéo, est sur le forum - ne me demanait pas à quel endroit non plus, je fouille tellement le forum...- il énonce clairement deux choses distinctes:
- le " zermatage c'est : écouter son corps, manger selon sa faim et ses envies. Et ainsi, on maigrit.
Lorsque le journaliste lui demande : " mais alors, et les 5 fruits et légumes recommandés, les laitages, les protéines ? "Il répond:
- Ca c'est autre chose. ici je suis là pour parler de maigrir sans régime. La santé c'est un autre débat.


C'est vrai que dans son livre, il ne se concentre que sur la meilleure façon de perdre du poids sans jamais regrossir.
Et donc, le débat " santé et Zermati" est ouvert.
Revenir en haut Aller en bas
soleia
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5407
Age : 40
Localisation : Zürich!
Emploi/loisirs : pas mal de trucs!! (et le boulot... en plein changement!)
Humeur : irréductible zouzouteuse!!!
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Mar 14 Juil 2009 - 11:40

Moi, je pense que pour te réconcilier avec les aliments, tu dois passer par cette phase où tu manges suivant tes envies qui vont alors être surtout dictées par "ta tête".... dans le sens où ce sont plutôt toutes les choses dont tu t'es privée pendant tes régimes qui vont te faire envie... donc certainement du chocolat, de la pizza, des hamburgers, etc...
Et puis après, une fois que "ta tête" sait qu'elle peut assouvir ses envies, tu arrives à une phase, de vrai mangeur régulé, où tu peux enfin entendre les envies de ton corps... et là, c'est beaucoup plus varié! tu vas avoir envie de légumes, de fruits, de chocolat, de yaourts, de fromage, de viande, de pizza, de poissons, de pâtes, de pain, etc...

Mais de toute façon les histoires de manger "exactement 5 fruits et légumes par jour, 3 produits laitiers, etc..." ça c'est de la "connerie", car perso, déjà, ça me ferait trop à manger! (si tu rajoutes un peu d féculent, des protéines, etc... ça fait énorme sur une journée par rapport à ma faim "moyenne"...)
Mais là, si tu veux un exemple, j'ai fait les courses en achetant ce dont j'avais envie: un melon, des tomates, des brugnons! :langue:

Voilà ce que j'en pense....
Après, on peut aussi avoir envie de choisir de "bons" aliments, dans le sens "de bonne qualité"...
Quand j'ai envie de chocolat, du très bon chocolat me satisfait bien plus vite qu'un médiocre (qui lui, ne me satisfaira sans doute même pas! )
Pareil pour les fruits et légumes...
(après rentre aussi en compte la question du budget, malheureusement... )
Revenir en haut Aller en bas
assmat76
The best zouzou!
The best zouzou!


Féminin
Nombre de messages : 1405
Age : 40
Localisation : seine maritime
Emploi/loisirs : assistante maternelle agréer, j'aime la lecture, les promenades le jogging, le vélo etc
Humeur : il ya des hauts et des bas surtout des bas
Date d'inscription : 21/05/2008

MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Mar 14 Juil 2009 - 14:16

ce débat est fort intéressant !

zermati ne prone pas la malbouffe il dit que l'on peut maigrir en mangeant ce qu'on aime ! qu'aucun aliment ne fait grossir si il est mangé avec faim !
au début on est obligé de passer par cette phase je mange que des trucs diététiquement incorrect pour le corps médical, mais si on y réfléchit c logique puisqu'en période de régime tout ces aliments nous sont interdit et pourtant le corps en réclame !
les 5 fruits et légumes et tout le toutim c de la connerie !dans le temps nos grands mère ne se nourrissaient pas comme ça et pourtant il n'y avait pas beaucoup d'obése ! l'obésité vient des régime c tout !
il faut juste savoir s'écouter et manger ce dont on a envie en respectant les signaux que nous envoie notre corps !
au bout d'un certains temps de pratique zermatienne ! on peut se rendre compte que notre alimentation change ! on a enfin envie de légumes ou de fruit mais par période ! par exemple je n'aime pas du tout la viande rouge et pourtant parfois ça me fait plaisir d'en manger par contre si j'en ai pas envie on peux être chez des amis je me force pas !
il y a aussi le chocolat ! et oui typique chez les femmes qui ont connu les périodes ou elles n'avaient pas le droit d'en manger et kan le régime est fini hop on se jete dessus ! ben au début que je zermatais j'en mangeait à tous les repas ! et maintenant c vraiment kan j'en ai envie !
je pense qu'il faut laisser le temps à ton corps de trouver ses repére ! ça peut être long ça dépend ! il faut être patient et ne pas se poser de question ! moi je pense, c mon avis que tu as peur de prendre ud poids ! je ne veux pas te faire peur mais souvent avec zermati tu es obligé d'en passé par la ! c comme ça puis après ça redescend kan ton corps a enfin compris que plus jamais il ne sera privé ! selon tes durées de régimes le temps est variable
alors soit patiente mange ce qui te plait puis tu verras que dans quelques mois tout rentrera dans l'ordre !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Ven 17 Juil 2009 - 13:19

Tout à fait d'accord, je trouve ce débat très intéressant!

En fait, c'est l'une des raisons qui fait que je ne suis encore qu'une zermatienne modérée.
Un peu comme toi Charlie, si je mange vraiment ce que j'ai envie, je ne mange que des biscuits. Je vais commencer par un biscuit, et le sucré appelant le sucré, je vais terminer mon repas par des biscuits et au repas d'après, j'aurais envie... de biscuits! (biscuits industriel, au chocolat, bien sur :) ) Et pour la santé...

Je pense que Zermati est conscient de cela, surtout d'après cette citation d'une émission, mais je crois que le but de Zermati, c'est de nous sortir des TCA et de la restriction cognitive. Je ne sais pas quels problèmes tu as par rapport à l'alimentation, mais d'une façon générale, les TCA et le surpoids ne sont pas non plus bons pour la santé!!

Maintenant, si tu veux surveiller ta santé aussi, et encore plus pour toi qui est végétarienne, je crois que tu es condamnée à faire un minimum attention.
Zermati dit qu'on a bien survécu jusque là malgré les produits industriels, et là je ne suis pas trop d'accord. Survivre, oui, mais ça dépend dans quel état!!
Personnellement, je te conseillerais de prévoir des sources de protéines et de fer à tes repas, mais de ne pas en faire une obligation! Si tu as vraiment envie d'autre chose, alors mange l'autre chose.
Je crois que Zermati a tendance a pousser un peu loin ces propos, car il veut convaincre. (par ex, une calorie est une calorie, sur le plan énergétique, oui, sur le plan nutritionnel, je ne suis pas d'accord) Mais ce qui, selon moi, est vraiment important, c'est de te sentir libre de ne pas respecter les principes que tu croies bons. A condition d'y revenir. Bref, il faut trouver le juste milieu entre santé et plaisir!
Bon courage à toi


ps: dans tes pâtes et sur tes pizzas, tu pourrais peut-être ajouter du fromage, du tofu, des légumes, pour t'aider à diversifier les apports ?
Revenir en haut Aller en bas
soucouss
super zouzou
super zouzou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 412
Age : 31
Localisation : IDF
Emploi/loisirs : Etudiante en Médecine
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Sam 18 Juil 2009 - 6:16

tu peu aussi prendre es complement alimentaire le temps de te retrouver en paix avec la nouriture et voir ce qui se passe apres
Revenir en haut Aller en bas
soleia
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5407
Age : 40
Localisation : Zürich!
Emploi/loisirs : pas mal de trucs!! (et le boulot... en plein changement!)
Humeur : irréductible zouzouteuse!!!
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Dim 19 Juil 2009 - 19:07

soucouss a écrit:
tu peu aussi prendre es complement alimentaire le temps de te retrouver en paix avec la nouriture et voir ce qui se passe apres

Tout à fait, c'est exactement ce que Gérard Apfeldorfer conseille dans mangez en paix!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Lun 20 Juil 2009 - 12:39

moi aussi j'ai la sensation que je pourrais me nourrir uniquement de sucré...je suis comme Hansel et Gretel dans la maison de pain d'épices, ou dans Charlie et la chocolaterie...

et pourtant, quand j'ai fait l'exercice consistant à remplacer mes repas par des patisseries, dès le 2e jour j'ai été écoeurée, je n'ai pas réussi...j'ai tellement intégré qu'il s'agissait d'aliments interdits, que je suis dans une relation très très forte d'attirance/culpabilité avec le sucré. Je passe mon temps à me restreindre dessus, et je passe mon temps à en avoir envie, puis à culpabiliser d'en avoir mangé, ce qui me donne instantanément envie d'en remanger. Je crois que cette peur de ne pas manger équilibré est une composante essentielle de la restriction. Dans ta tête, il y a toujours des "bons aliments" et des "mauvais aliments"...
Revenir en haut Aller en bas
nathouille
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1592
Age : 36
Localisation : vendée
Emploi/loisirs : maman au foyer
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Lun 20 Juil 2009 - 20:45

L'envie de sucre a tout va passe tresvite si on accepte cette phase sans restriction. Le corps a besoin d'autres choses pour fonctionner et il nous le rappelle vite. L'alimentation santé n'est qu'une autre forme de la restriction.
Personnellement,j'ai eu du mal à l'abandonner. Je n'osais pas manger par exemple de sucre blanc, ni de farine blanche, des aliments soi-disant tellement raffines. Comme si j'allais tomber malade dans la minute. Et bien depuis que je zermatise vraiment, sans plus suivre aucune règle, je me sens aussi bien et surtout l'alimentation est vraiment passée au second plan et je n'ai plus aucune compulsion.

Des millions de gensmangent normalement et se portent très bien.
Revenir en haut Aller en bas
miammiam
zouzou pro
zouzou pro
avatar

Féminin
Nombre de messages : 739
Age : 55
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Mar 21 Juil 2009 - 6:49

Pour moi il y a toujours des mauvais aliments, mais je les ai remis à leur juste place, c'est à dire que je ne les diabolise pas et si j'en ai envie j'en mange, mais ça n'arrive pas très souvent et il n'y a pas de restriction derrière. Il faut du temps pour que les choses reprennent leur place.
Revenir en haut Aller en bas
soleia
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5407
Age : 40
Localisation : Zürich!
Emploi/loisirs : pas mal de trucs!! (et le boulot... en plein changement!)
Humeur : irréductible zouzouteuse!!!
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   Sam 9 Jan 2010 - 18:57

Hop hop, je remonte ce post, car il s'agit d'un des thèmes de questions les plus fréquentes... et c'est normal!

Alors, bonne lecture!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zermatti et la santé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zermatti et la santé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zermatti et la santé
» le Soja: bon ou mauvais pour la santé?
» La cigarette n'est pas bon pour la santé !
» Où il est question de complémentaire santé,,,
» Top Santé: article sur le Végétarisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zermati :: Votre 1ère catégorie :: Questions-
Sauter vers: