Zermati

Maigrir sans régime.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Zermati serait sans doute d'accord.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Zermati serait sans doute d'accord.   Dim 14 Nov 2010 - 21:51

Hello.

La dernière fois que j'ai posté sur ce forum, c'était il y a plus d'un an, presque deux. Depuis, j'ai maigri et grossi et puis maigri. Mon pantalon me tombe un peu sur les hanches maintenant.

De cette méthode Z, j'en suis un peu revenue. Je vous expliquerai pourquoi après. Je voulais vous transmettre un lien que j'ai trouvé intéressant. 5 minutes de lecture pour des évidences que vous connaissez déjà mais qui ont mérité pour moi d'être répétées autrement:

http://www.mental-o-top.com/Minceur/maigrir.pdf

Je pense que Zermati (Z) serait d'accord avec ce type d'article assez concis. Il aurait sans doute même pu l'écrire.

Le troisième point de cet article traite de l'équilibre général. Z aborde peu l'équilibre psychique. Il me semble que c'est une des clé pour ce sentir bien dans son corps et peut-être maigrir. Il l'a dit oralement à Delarue mais je n'ai pas l'impression qu'il l'ai écrit. Pourtant, il n'est pas dupe. On donne un petit conseil à la fin de cet article: p.15 et p. 16: Il faut se trouver des potes. Une activité.

Je constate que ce petit conseil a un peu changé ma vie. Je me suis inscrite dans un club de sport il y a 6-7 semaines. Je l'avais déjà fait il y a 3-4 ans mais j'étais tombée dans un club hallucinant de méchanceté et de violence. Un vrai traumatisme. J'ai cherché encore et encore durant plusieurs année un club qui puisse correspondre à mon horaire, et puis un jour, de mail en mail, je suis tombée dans mon club actuel. Les gens sont de tous âges. Hommes-femmes/bons-mauvais/jeunes-vieux. C'est super ! On m'a accueillie merveilleusement. On va manger à la pizzeria après le sport ou on va au café. J'y vais deux fois par semaine. On vient de faire un tournoi samedi, j'ai fini 4e sur 10.

Je me sens mieux. Je fais un sport que j'aime vraiment. Bien plus que le vélo auquel j'ai consacré des milliers de kilomètres sans maigrir.

Je ne dirais pas que je n'ai pas fait attention à mon alimentation. J'ai revu à la baisse mon besoin de remplissage. Je suis rentrée de vacances lointaines où j'ai mangé différemment. Je voulais une cassure par un voyage. J'étais dans une spirale 4 éclairs au chocolat à 16h00 et plus rien jusqu'au lendemain... Pas grossissant mais pas drôle non plus.
Une forme de régime.

Je ne suis pas dupe non plus: Z dit qu'aucun aliment n'est interdit. Je ne dit pas le contraire mais je sais qu'il est beaucoup plus facile de ressentir sa satiété avec des légumes plutôt qu'avec des cacahuètes. J'achète quand même plus de légumes que directement après la lecture de Z. Je n'ai pas non plus bourré mon frigo à mon retour de voyage. Cela m'évite de consommer de peur de jeter. Je jette plus facilement aussi...
Bref, faut pas espérer maigrir en achetant que des trucs gras en se disant que rien n'est interdit et qu'il faut répondre à ses envies. En cela, je me distancie de Z.

Je maigris ces temps-ci parce qu'il me semble que je le peux. Il y a eu d'autres temps dans ma vie où cela n'aurait pas été possible.

J'avais essayé une méthode par la PNL. Le but est de se fabriquer un plan d'amaigrissement et de se mettre dans un état de clame et de concentration pour se le remémorer de manière à l'imprimer dans son cerveau plusieurs fois par semaine.

http://www.lebonheurpourlesnuls.com/wordpress/wp-content/uploads/2010/04/PNL.pdf

Pas totalement inutile mais à mon avis, pas aussi efficace que d'avoir des gens gentils autour de soi. Peut-être. Ca peut être un complément à un changement de vie aussi.

Autre petit facteur, j'ai un frère qui a perdu 20kg. Il m'a engueulée un jour où je m'envoyais 4 éclairs. Je lui ai retourné son engueulade. Ca lui a cloué le bec mais en même temps, ça a été un déclic. C'est comme pour me dire : "Ce n'est pas notre manière de fonctionner."

J'ai choisi de partir en voyage parce que j'avais la tête dans le guidon dans une sorte de manière de vivre très fermée. Cette petite engueulade avec mon frère a mis en évidence cette attitude.

Voilà, j'espère vous rendre service par mes expériences et lectures.











Revenir en haut Aller en bas
Meline
zouzouteuse
zouzouteuse


Féminin
Nombre de messages : 180
Age : 50
Humeur : :-)
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Dim 14 Nov 2010 - 22:11

"Z aborde peu l'équilibre psychique. "

Qu'est-ce qui te fait dire cela ? C'est bien au contraire au coeur de la forme de thérapie qu'il propose !
La (di)gestion des émotions c'est bien de l'ordre du psychique ! Je dirais même que sans équilibre psychique , l'écoute et le respect de nos sensations ne mène à rien de durable .et il insiste beaucoup la-dessus notamment dans son avant-dernier livre .

"je sais qu'il est beaucoup plus facile de ressentir sa satiété avec des légumes plutôt qu'avec des cacahuètes. " Sur ce point je suis totalement d'accord avec toi !
:à table:
Revenir en haut Aller en bas
enairod2302
zouzouteuse
zouzouteuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 109
Age : 32
Localisation : Normande vivant en Belgique
Emploi/loisirs : Maman comblée
Humeur : Toujours positive
Date d'inscription : 19/07/2009

MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Dim 14 Nov 2010 - 22:36

Citation :
Je ne suis pas dupe non plus: Z dit qu'aucun aliment n'est interdit. Je ne dit pas le contraire mais je sais qu'il est beaucoup plus facile de ressentir sa satiété avec des légumes plutôt qu'avec des cacahuètes. J'achète quand même plus de légumes que directement après la lecture de Z. Je n'ai pas non plus bourré mon frigo à mon retour de voyage. Cela m'évite de consommer de peur de jeter. Je jette plus facilement aussi...
Bref, faut pas espérer maigrir en achetant que des trucs gras en se disant que rien n'est interdit et qu'il faut répondre à ses envies. En cela, je me distancie de Z.

Bonsoir Lolita,

Ca fait aussi un an d'absence pour moi sur le forum, mais au contraire, je trouve que la méthode a bousculé ma vie (cf. http://zermati.all-forum.net/bilan-zermati-f27/bilan-antryas-t1309-15.htm
et je peux même te dire que j'ai très peu mangé "équilibré" (beaucoup plus de crasses que d'aliments dits "non-grossissants"). Pourtant j'ai une belle perte de poids et malgré une légère remontée (car je n'écoutais plus mes sensations), je suis repartie et ça redescends.
Je n'ai pas vraiment changé ma vie à part ça, à part de la prendre du côté positif, et cette perte de poids à ajouté à mon bonheur.
Je trouve que Zermati justement nous aide à nous aimer et à ne plus manger avec la "tête", mais plutôt de manger avec le "corps".

Autrement, si tu as trouvé une façon d'être bien, c'est super, ce qui compte aussi c'est d'être heureux et bien dans les activités que l'on fait. Après pour les légumes, si tu en ressens le besoin alors pourquoi pas. C'est ton choix après tout :-)

Moi je ne fais que donner mon point de vue.

Je suis d'accord avec toi et le texte, Zermati l'aurait sûrement écrit. Au moins une explication simple, vraie et rassurante
Revenir en haut Aller en bas
Onyx
zouzouteuse
zouzouteuse
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 44
Date d'inscription : 11/10/2010

MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Lun 15 Nov 2010 - 0:45

"je sais qu'il est beaucoup plus facile de ressentir sa satiété avec des légumes plutôt qu'avec des cacahuètes. " pour moi je dirais que c'est le contraire dans le sens que avec des légumes cela bourre l'estomac mais ne provoque pas de sensation de trop mangé donc sentir la satiété sera plus dur (sauf, bien sûr, si les légumes sont accompagnés de beaucoup de matière grasse)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Lun 15 Nov 2010 - 11:21

Meline a écrit:
"Z aborde peu l'équilibre psychique. "

Qu'est-ce qui te fait dire cela ? C'est bien au contraire au coeur de la forme de thérapie qu'il propose !
La (di)gestion des émotions c'est bien de l'ordre du psychique ! Je dirais même que sans équilibre psychique , l'écoute et le respect de nos sensations ne mène à rien de durable .et il insiste beaucoup la-dessus notamment dans son avant-dernier livre .

J'en suis restée à son dernier livre qui parle plus du set point et qui indique les blocages à une perte de poids. Maigrir sans regrossir.

La digestion des émotions, c'est selon mon cas, pas un problème. Je mange parce que je m'ennuie et parce que je me sens vide, sans copains pour sortir. Pas tellement suite à une colère ou une tristesse.

Au niveau pratique, je trouve que Z fait mieux par oral que par écrit.

La solution demandée par Delarue était "Il faut changer de vie." et "Le mieux est de ne pas le vouloir." Sur la première assertion, je suis d'accord. Sur la deuxième, je n'ai pas d'avis clair. Si je me fiche complètement de ce que je mange, je mange trop, il me semble. Donc ne pas le vouloir, cela revient à dire: manger aussi en "surquantité." Finalement, ce n'est pas ce que préconise sa méthode.

Z disait aussi que les gens qui avaient un problème de poids avaient un problème relationnel. Je ne sais pas s'il a osé l'écrire.

Ca me semble tellement vrai.

Je suis assez attirante malgré mon léger surpoids mais j'ai peu confiance en moi. Le physique de la blonde dans la Dolce Vita. Je suis prototype de l'enfant battue par sa mère intelligente et qui a eu un père alcoolique et dépressif...

Au travail, je m'énerve vite mais j'ai un rendement maximum, comme pas mal de gens gros d'ailleurs. (Engagez des gros, ils se surinvestissent. C'est pas du pipoz.)

Au niveau relationnel, j'ai énormément de jaloux autour de moi. Pire qu'un mannequin. Les gens ne mesurent pas à quel point je suis complexée par mes fesses même si je dis que "la nourriture est mon seul problème dans la vie." C'est en fait le reflet d'un autre: je manque d'amis. Et tout le monde croit le contraire car j'attire les regards libidineux, que j'ai une activité qui favorise les contacts et que je suis souriante, détendue. Ma réputation est celle d'une tronche très remplie alors que mes diplômes sont pas faramineux. J'ai pas fait médecine. Parfois, je sens la peur dans le regard des filles. Je passe pour une mangeuse d'hommes alors que cela fait 3 ans que je n'ai pas eu de mec...














Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Lun 15 Nov 2010 - 19:34

Pour ma part, je ressens comme Antryas plus de plaisir à manger quelques cacahuètes qu'une salade. Zermati a changé ma vie. Chaque parcours est différent mais il me semble que les idées que Z défend sont fondamentales, elles paraissent si naturelles. Revenir à nos sensations les plus élémentaires, être à l'écoute de soi et de ses envies.
Si je peux me permettre Lolita, tu vois les écrits de Z comme un régime alors que ce n'est pas du tout ça !!!!
Revenir en haut Aller en bas
lizzie!
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2098
Age : 48
Localisation : Haute-Garonne (31)
Emploi/loisirs : Assistante technique
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Lun 15 Nov 2010 - 20:19

Onyx a écrit:
"je sais qu'il est beaucoup plus facile de ressentir sa satiété avec des légumes plutôt qu'avec des cacahuètes. " pour moi je dirais que c'est le contraire dans le sens que avec des légumes cela bourre l'estomac mais ne provoque pas de sensation de trop mangé donc sentir la satiété sera plus dur (sauf, bien sûr, si les légumes sont accompagnés de beaucoup de matière grasse)

Oui, je pense pareil.... Les légumes ne me "calent" pas, et je m'en lasse vite....

Citation :
Bref, faut pas espérer maigrir en achetant que des trucs gras en se disant que rien n'est interdit et qu'il faut répondre à ses envies. En cela, je me distancie de Z.

Ce n'est pas comme ça que je l'avais compris. Il faut répondre aux envies de son corps, pas de sa tête. On confond souvent les 2, c'est pour cela qu'on mange trop gras ! Si on est vraiment à l'écoute de son corps, on mange peu de gras. Mais pour cela, il faut d'abord avoir résolu le problème émotionnel.
Revenir en haut Aller en bas
soleia
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2698
Age : 40
Localisation : Zürich!
Emploi/loisirs : pas mal de trucs!! (et le boulot... en plein changement!)
Humeur : irréductible zouzouteuse!!!
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Lun 15 Nov 2010 - 21:49

Lolita,

je pense aussi que tu vois ce que dit Zermati comme un régime. Ou, du moins, tu sembles zapper l'étape fondamentale de son raisonnement: se réconcilier avec ses aliments tabous...

parce que pour dire :
Citation :
je sais qu'il est beaucoup plus facile de ressentir sa satiété avec des légumes plutôt qu'avec des cacahuètes.

C'est signe que les cacahuètes sont encore au moins un peu tabous pour toi, et les légumes eux "diététiquement corrects"...
Car physiologiquement, une fois que tu es réconciliée avec tous ces aliments, que vraiment tu ne considères plus que certains sont "grossissants" et d'autres "amaigrissants", c'est nettement plus facile de ressentir la satiété avec des aliments énergétiques qu'avec des aliments très peu énergétiques.
Pour des aliments comme les cacahuètes, le foie gras, tu peux ressentir la satiété presque "au gramme près", alors que pour des légumes, c'est plus difficile, à 1 ou 2 cuillerées à soupe près, ce n'est pas très net.

De plus, cette deuxième phrase (je ne suis pas originale, j'ai tout copié sur Lizzie!! ) :
Citation :
Bref, faut pas espérer maigrir en achetant que des trucs gras en se disant que rien n'est interdit et qu'il faut répondre à ses envies. En cela, je me distancie de Z.
confirme le fait qu'il y a encore pour toi des aliments grossissants (les aliments gras) visiblement et d'autres qui seraient "mieux pour maigrir"...

Quand Zermati, ou Apfeldorfer, disent qu'on peut "manger de tout" et qu'on pourra quand même maigrir... ça ne veut pas dire "vous pourrez vous baffrer de tout, pas de souci, vous allez maigrir"...
Ils précisent bien qu'on peut manger de tout, vraiment, en suivant ses envies, et en suivant ses SENSATIONS, soit la faim et la satiété.
C'est dépasser sa faim, manger au-delà de sa satiété (que ce soit une pomme ou des cacahuètes) qui fait grossir, pas l'aliment ingéré en lui-même.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Lun 15 Nov 2010 - 22:15

Notre corps est un "appareil" complexe composé de plusieurs éléments.Il a besoin d'un peu de tout pour vivre. Lorsque je mange du chocolat,je recharge mes batteries de glucide et de lipides mais je ne mange pas la tablette ou le paquet de gâteaux en entier. Je n'ai pas besoin de mettre mes batteries à 100 % ou 150 % . Mes sensations alimentaires me disent quand c'est le moment d'arrêter.

Avant de zermater, je manger avant de partir de chez moi car dans ma tête je me disais : "il faut que je mange pour tenir jusqu'à midi" alors que je n'avais aucune envie de manger. Maintenant je peux partir de chez moi le ventre vide car mes batteries sont suffisamment chargées. Je sais que j'ai de la nourriture à disposition n'importe où, à portée de main !
Revenir en haut Aller en bas
lizzie!
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2098
Age : 48
Localisation : Haute-Garonne (31)
Emploi/loisirs : Assistante technique
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Mer 17 Nov 2010 - 9:56

excellente analyse Soleia !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Jeu 18 Nov 2010 - 20:34

En fait, sans vouloir blesser personne, si la "méthode" Z fonctionnait, y'aurait-il toujours autant de monde sur ce forum ?(Comprenez bien que je ne vous blâme pas d'y être et que d'ailleurs j'en suis !)

Je relève qu'on perçoit mieux sa satiété avec des légumes qu'avec des cacahuètes. Les légumes ne sont pas aussi sympas à manger que les cacahuètes. On s'arrête facilement de manger des choux Bruxelles (comme ce soir ) quand on n'a plus faim. Les cacahuètes, c'est plus subtil de savoir et vouloir s'arrêter. Si j'ai envie de cacahuètes, j'en mange.

Il n'empêche que cette "méthode" - même si elle est sans doute moins nulle qu'un régime - n'est toujours pas LA solution. Sinon, il n'y aurait plus de gros...

Maigrir sans regrossir est assez désespérant d'ailleurs car c'est un livre lucide qui parle du set point au-dessous duquel il n'est plus possible de maigrir, en relation avec un état psychique latent.

J'ai bien potassé le sujet durant des années. On n'est pas sorti de l'auberge...

Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11146
Age : 47
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Jeu 18 Nov 2010 - 22:54

Citation :
Il n'empêche que cette "méthode" - même si elle est sans doute moins nulle qu'un régime - n'est toujours pas LA solution. Sinon, il n'y aurait plus de gros...

La nourriture renferme tant de problématiques. Il ne s'agit pas que d'une question de faim et de satiété mais aussi d'émotions. La façon dont on comble nos émotions avec de la nourriture est, un problème, je crois bien plus important que de savoir si on ressent mieux la satiété avec des légumes que des cacahuètes (pour ma part, je perçois très bien ma satiété lorsque je mange un bon foie gras, bien mieux qu'avec des haricots verts! Mais ça c'est mon côté épicurien! le plaisir avant tout! )

Je crois qu'il faut aborder la méthode avec modestie, avancer pas à pas, comprendre son fonctionnement, se remettre en question, encore et encore pour enfin voir le bout du tunnel.

Le but n'est pas de savoir si la méthode Zermati est la meilleure, le but est de réaliser que beaucoup d'entre nous ont complètement perdu un rapport sain et naturel avec la nourriture qui devient tour à tour un moyen de se consoler, de se donner du courage, de se calmer, de combler un ennui, de se détruire, de se récompenser... et le jour où on a conscience de cela, on peut changer notre comportement et cela de façon naturelle.

Mais je crois qu'il faut en faire l'expérience pour le comprendre. C'est le jour où j'ai réalisé cela que je me suis libérée d'un poids et que je suis parvenue à lâcher prise.


_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net
ludi
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1155
Age : 43
Localisation : cergy
Emploi/loisirs : instit
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Ven 19 Nov 2010 - 6:15

Lolita moi vraiment je vais etre franche, je n'ai rien contre toi, mais je trouve vraiment tes messages déplacés...Je comprends que tu puisses avoir un avis différent et que tu puisses penser que la méthode zermati n'est pas la solution, ce qui est ton droit propre et je n'essayerai en aucun de te faire changer d'avis, chacun est responsable de sa façon de pensée et on doit donc la respecter. Mais ce qui m'interpelle, c'est quel est l'intéret de revenir un an après pour venir écrire ce genre de chose sur le forum en sachant que toutes les personnes qui vont lire tes messages croient à 100% en cette methode et que les autres viennent seulement de la découvrir et donc tatonnent encore...La seule chose que tu va réussir à faire c'est titiller celles qui y croient et faire douter celles qui commencent et qui n'ont franchement pas besoin de ça...D'ou ma question, quel est l'intéret de ton message à part venir semer la zizanie ??? Je reste vraiment perplexe....

Krystel et soleia ont très bien répondu en restant diplomates mais moi je ne peux pas parce que tu remets la méthode en question complètement et donc ça m'horripile...A quoi ça sert de venir poster ce genre de message sur un forum Zermati ????

Désolée d'être si hermétique lolita mais franchement si tu veux remettre en question zermati et bien va le faire sur un forum qui prone les régimes mais ne vient pas nous faire perdre notre temps ici...Je sais je suis directe mais je dis juste ce que je pense, marre des nanas qui s'amusent à mettre juste par plaisir des grains de sable pour créer des polémiques et qui disparaissent par la suite...Encore une fois ça me saoule....

D'ailleur ton message ne méritait vraiment pas qu'on y réponde...Mais comme il peut etre lu par des personnes qui tatonnent, j'ai préféré prendre le risque d'y répondre, à ma façon mais j'en assume les conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati-meskilos-mabellemere-et-moi.over-blog.com/#
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Ven 19 Nov 2010 - 7:53

Je ne suis pas sûre que tout le monde soit déstabilisé par mes messages. Mais si tel est le cas pour toi, je ne m'en félicite pas. Mon but, c'est plutôt de ne pas rester en surface de la problématique et de parler franchement de ce que je pense, sans se voiler la face. C'est faire aussi ressortir ce que je cache habituellement. Je ne veux pas agresser les gens du forum, d'ailleurs, ce n'est pas le ton de mes messages.

Evidemment, lâcher que la "méthode" Z n'est pour moi pas la panacée et qu'il reste encore bien des gens en souffrance, ce n'est pas forcément caresser dans le bon sens du poil. Je pense que Z apprécierait le débat par ailleurs. Sa méthode est toujours à l'étude.

Je reviens à Z qui disait que les gros avaient des problèmes relationnels. Il y a 10-12 ans, j'allais chez un psy-hypnotiseur. Je parlais de ma petite vie, de mes petites souffrances. Et puis je l'ai entendu me répondre un jour de manière lasse: "Et comment vous vivez cette situation ?..." J'ai senti qu'on tournait en rond, qu'il en avait rez-le-bol et que je ne venais pas aux faits. Et puis, la dernière fois que je l'ai vu, je ne sais pas s'il a senti que j'en avais marre de le payer/de le voir et il m'a dit : "Tout ce que je vois, c'est que vous êtes bien seule au final."

Il avait mis le doigt là où ça fait mal et je me suis envolée. Il y a 10-12 ans, je n'aurais pas été capable de l'admettre. Maintenant que je suis moins seule, je suis étonnamment plus dispose à aborder le problème - qui comme le dit Krysel - n'est pas relatif aux cacahuètes.

La solitude, c'est une donnée qui dépend de chaque individu, de ses attentes. Je pense que plus on aura été élevé dans un contexte sécure, moins on se sentira seul. On peut aussi avoir plein de monde autour de soi et se sentir isolé.

Le fait de poster sur un forum (et pas seulement celui-là.) indique sans doute que dans la vraie vie, il y a un manque à combler. Enfin, c'est ce que je pense mais je ne dis pas que j'ai raison.





Revenir en haut Aller en bas
Maïaure
super zouzou
super zouzou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 428
Age : 35
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/09/2010

MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Ven 19 Nov 2010 - 10:07

Lolita a écrit:
En fait, sans vouloir blesser personne, si la "méthode" Z fonctionnait, y'aurait-il toujours autant de monde sur ce forum ?(Comprenez bien que je ne vous blâme pas d'y être et que d'ailleurs j'en suis !)
En même temps les forums de Dukan, Cohen & co sont aussi plein à craquer...

A mon sens le but d'un forum n'est pas de prouver à tout prix qu'une méthode fonctionne mais d'apporter le soutien nécessaire aux gens qui croient en cette méthode. Ce qui est tout de même sensiblement différent
Revenir en haut Aller en bas
Choucha
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4006
Age : 35
Localisation : Suisse
Emploi/loisirs : Carpe Diem
Humeur : Positive attitude
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Ven 19 Nov 2010 - 19:48

Citation :
En fait, sans vouloir blesser personne, si la "méthode" Z fonctionnait, y'aurait-il toujours autant de monde sur ce forum ?(Comprenez bien que je ne vous blâme pas d'y être et que d'ailleurs j'en suis !)

Pour ma part, la méthode a fait ses preuves! Elle m'a permis de me réconcilier avec la nourriture, le comportement que j'avais avec elle, faire la paix avec mon corps et m'aimer!
Je pense aussi que ce n'est pas seulement une question de nourriture, mais que la méthode requiert beaucoup plus que ça! C'est d'ailleurs pour cette raison que c'est un travail à long terme et en profondeur.. Zermati ce n'est pas qu'une simple question de bouffe (comme cela a été stipulé plus haut).

Maintenant, pour répondre à ta question, il y a 3 ans que je suis sur le forum, 3 ans que j'ai démarré et je suis toujours là parce que j'aime l'ambiance qui règne ici et que je me plais à voir l'évolution de nous autre (notamment celles qui ont commencé en même temps que moi, c'est surprenant de voir comme, au départ, le "problème" était la nourriture et comment nous avons toutes extrêmement évolués).

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Dim 21 Nov 2010 - 10:56

Sa méthode est à l'étude encore pendant quelques mois. C'est difficile de poser un protocole scientifique pour une évaluation au départ. Je pense que Z serait assez lucide sur ce qu'il propose. Sur le site du G.R.O.S, il y a un début de conclusion :Le seul objectif possible, dans l'état actuel de la science, consiste à intervenir sur les causes des surconsommations alimentaires. La diminution ou la disparition de celles-ci entraîne donc des résultats aux conséquences pondérales incertaines. Cela reprend ce que Z écrit dans son dernier livre.

Il y a des gens qui disent être satisfaits du parcours qu'a permis Z. Il n'y a pas de raison de remettre en doute leur parole. On ne vit pas à la place des autres pour définir leur état. J'aimerais bien pourvoir en dire autant. Si je suis sur ce forum, c'est parce que je n'ai pas terminé ma quête. Je cherche. Cela me permet de réfléchir aussi et surtout. Dans mes réflexions, je remets aussi en cause ce que Z propose. J'apporte ce que je vis aussi.

Me concernant, je n'ai pas de compulsion, je mange un peu trop par ennui et par malêtre sans doute. D'où mon léger surpoids.Un collègue prof de sport avec qui j'ai passé deux jours me disait: "C'est dingue comme tu manges peu alors qu'on se dépense pas mal quand même."

- On n'a pas tous besoin de la même quantité de nourriture. Plus tu es musclé, plus tu brûles des graisses.
- Ouais mais là, t'as donné tes frites aux enfants et y'avait pas beaucoup dans ton assiette.
- Je ne coure pas après les frites. Si ça avait été des éclairs au chocolat, j'aurais pas partagé ! Je ne me force pas à manger ce que je n'aime pas, même si j'ai faim. Mais c'est clair que j'ai des besoins énergétiques très bas. Je pense que passé 1400 calories, je stocke. J'ai potassé le sujet, tu penses ! La moitié de ma famille est en obésité morbide, de l'autre côté, il s sont tous maigres. J'ai pas chopé le bon côté.
- Comment tu sais 1400 ?
- J'ai compté et j'ai comparé avec ce que je mangeais. Mes sensations et la place qu'il restait dans mon pantalon. Tu te rends bien compte qu'en régatant à 1800 calories, tu grossis. Que tu comptes ou pas d'ailleurs, y'a un moment où tu constates que si tu manges plus que ce que tu dois, tu pactes. C'est assez intéressant d'ailleurs d'être attentif au fonctionnement de son corps, sauf quand c'est un problème !

Après, je lui ai raconté l'étude des souris que Z raconte dans un livre. Un groupe de souris mange plus avec une pincette sur la queue que l'autre groupe qui n'en a pas. Toute la difficulté, c'est d'enlever la pincette. J'ai indiqué aussi que les enfants gros sont des enfants qui s'ennuient le plus souvent. Idéalement, il faudrait qu'ils se trouvent une passion assez tôt.

Enfin, j'ai parlé d'un certain médecin nutritionniste qui prônait l'acceptation et qui avouait lui-même sans doute ne pas pouvoir le faire lui-même s'il était devenu gros. Il a trouvé le sujet très intéressant, étant finalement peu renseigné puisque pas concerné.

Bref, d'entrée, je sais que j'ai de bonnes prédispositions pour être un phénotype gras. Il n'empêche qu'il me semble que ce n'est pas une fatalité. Ma mère était mince. J'ai été mince aussi.

Personnellement, j'ai cerné deux problèmes chez moi:

1) L'ennui: je manque d'amis sûrs sans ambiguïtés. (Des amis pour qui je ne suis pas un fantasme.)
2) La transparence ou le manque de limites: Je me révèle souvent trop. La frontière privé/public devient chez moi de plus en plus ténue. Je flirte avec les limites. Un de mes directeurs m'a dit un jour: "Vous êtes trop transparente. Il y a un moment, vous devez garder pour vous une part de secret." Il pensait que je révélais trop facilement mes origines et par extension mes comptes bancaires, même si je n'ai jamais articulé de montant, mes contacts, mes activités, mes formations, mes expériences.

Je pense que ce directeur avait parfaitement raison. Je ressens une sorte de malaise quand je me révèle trop. Je sens ces limites. Je vais au-delà quand je ne suis pas rassurée. Parce que je veux plaire par exemple, ou impressionner. Je pense que mon exercice futur est de ne pas trop déballer. En cela, je constate que je suis un peu handicapée sociale. Je rends les gens jaloux à partir de ce qu'ils savent de moi. Pas étonnant après que j'aie de la peine à me faire accepter.

Etonnamment, je n'ai pas eu de parents intrusifs (loin de là!) et ils avaient un grand respect pour tout ce qui touchait à notre intimité.

Je raconte ça dans ce topic parce que je pense que c'est le problème de pas mal de gros. Les limites. Pas (que) les limites de la nourriture, mais les limites en général.

Je ne sais pas si ce que je dis fait sens pour quelqu'un sur ce forum.








Revenir en haut Aller en bas
shangai-li
super zouzou
super zouzou
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 37
Localisation : perdue sur la toile!
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Dim 21 Nov 2010 - 12:00

bonjour lolita

Ce que tu dis me parle, non pas parce que je suis concernée par le manque de limites, mais plutôt par ça:

Citation :
Parce que je veux plaire par exemple, ou impressionner

Je pense que le manque de limites n'est qu'un symptôme, une façon de révéler ce manque de confiance en toi; et ça, oui,il me semble que ça concerne beaucoup de monde ici.

Je pense que le manque de confiance ne doit pas toujours toucher tous les aspects de notre vie, pour moi au boulot, je suis très sure de moi, c'est comme si j'enfilais un costume qui me protégeait, avec mes très proches, je suis aussi sure de moi, mais avec mes amis ou les étrangers ça déconne complètement. Je dis ça parce que je ne sais pas si tu ressens ce manque de confiance en toi, mais à mon avis il est là.

Quant au procès que tu fais à zermati
Citation :
Enfin, j'ai parlé d'un certain médecin nutritionniste qui prônait l'acceptation et qui avouait lui-même sans doute ne pas pouvoir le faire lui-même s'il était devenu gros.

je t'avoue que je n'adhère pas, je trouve pas que ce soit un problème pour un médecin, psy ou nutritionniste de ne pas forcément être capable d'accepter des difficultés ou un handicap. Quel psy pourrait dire qu'il serait prêt à accepter de vivre avec une jambe en moins alors qu'il essaie de soutenir un patient qui n'a pas le choix que de l'accepter? Et on ne va pas reprocher à ce psy de rentrer chez lui le soir en disant "ce que vit mon patient est très dur, il doit accepter son handicap, mais moi je pourrais pas le faire"

Evidemment, personne ne pourrait a priori vivre avec des difficultés, personne ne veut dans notre société, être gros, ou laid, ou handicapé, mais certaines personnes le sont, malheureusement, et elles ont deux possibilités: le refuser, et continuer à se détester pour ce qu'elles sont; ou bien accepter et essayer d'avancer en étant plus indulgentes envers elles mêmes, puisque de toute façon ça n'avancera pas plus.
Et je ne pense pas que quelqu'un, quel qu'il soit, ne soit à blâmer de ne pas vouloir être dans cette situation.
Est ce que tu reprocherais à la psy de natasha kampusch de dire qu'elle ne saurait pas si elle aurait été capable de survivre à ça? et à la limite qu'est ce que ça changerait à sa pratique ou à ce qu'on lui demande? que ce soit zermati ou tout autre médecin ou psy, on ne lui demande pas d'avoir vécu les mêmes difficultés que son patient pour pouvoir être légitime dans son rôle de soignant.

en réalité j'ai surtout l'impression que tu ne te sens pas capable non plus d'accepter ton poids, et que tu te dis que PERSONNE ne le pourrait, même pas zermati. ça te donne une justification à ton rejet de toi même.

bon ce que je dis là est peut être dur, peut être que tu ne ressens pas ça, mais c'est vraiment ce que je lis entre les lignes; peut être que je me trompe? en tout cas je te souhaite une bonne continuation
Revenir en haut Aller en bas
lizzie!
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2098
Age : 48
Localisation : Haute-Garonne (31)
Emploi/loisirs : Assistante technique
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Dim 21 Nov 2010 - 17:50

Je pense que le problème du surpoids est beaucoup plus vaste que les "limites", qui franchement ne me parle pas du tout. La méthode Zermati est tout à fait efficace (puisque c'est ce que font les gens régulés et naturellement minces), elle permet de revenir à son poids génétique, si celui-ci n'a pas été dénaturé par de nombreux régimes, et souvent ce poids est supérieur à ce que l'on voudrait.

Au-delà, les personnes qui ne voient pas de résultats probants avec cette méthode ont certainement une problématique émotionnelle et à ce sujet je ne peux que te conseiller vivement de lire le post sur le mangeur émotionnel. C'est pour cela que certaines personnes restent longtemps sur le forum, résoudre ses problématiques émotionnelles ne se fait pas en quelques mois ! Te focaliser sur la méthode, fonctionnant ou pas, ne serait-il pas un moyen pour toi de zapper ces problématiques chez toi ?

Quant aux enfants qui "s'ennuient", il me semble que le problème est exactement le contraire de ce que tu dis : les enfants d'aujourd'hui, loin de s'ennuyer, sont gavés d'activités, musique, sport, PC, jeux vidéos... et ne savent plus trouver leur joie de vivre à partir des petits riens de la vie... Cette abondance d'activités, n'est comme la nourriture, qu'une manière - inefficace- de remplir un vide en eux, puisqu'on ne leur a pas appris à accueillir leurs émotions de manière positive !

Je me demande donc si tu ne te trompes pas de cible en te focalisant sur l'efficacité - ou pas - de la méthode Zermati au lieu de ton propre cheminement personnel (le corps physique n'étant que le reflet du corps émotionnel) et au lieu d'en débattre sur ce post, pourquoi ne pas ouvrir enfin ton jdb et t'occuper réellement de ton développement personnel ?
Revenir en haut Aller en bas
blancheneige
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3358
Age : 47
Localisation : lille
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Dim 21 Nov 2010 - 18:01

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Dim 21 Nov 2010 - 19:10

Z n'accepterait pas d'être gros, pour moi, c'est normal, pas en contradiction avec ce qu'il propose. Il est humain et cela démontre simplement que l'acceptation de soi était un pas difficile, voire impossible pour lui au moment où il l'a écrit. Ce n'est pas un argument pour mettre sa méthode en doute. La méthode n'est pas estampillée d'un copyright Zermati. Elle est d'ailleurs le fruit de collaborations.

Ensuite, démarche très égocentrique, je me focalise plus sur moi que sur la méthode. Je cherche des solutions. Ce n'est pas la méthode qui est responsable de la non-acceptation de mon corps. Vous en déduisez le contraire à tort.

Le site du gros indique ceci: "Les bons résultats se situent à long terme entre 10 et 15% de la cohorte initiale"

Ma mère qui travaillait en chirurgie thoracique et viscérale (qui posent les by pass) était en lien avec le département diététique de l'hôpital. Elle m'indiquait que le taux de réussite des régimes après 5 ans était proche du 0% en 2002. Depuis, on adopte les méthodes du G.R.O.S. Je ne connais pas le taux de réussite.

Je fais partie des gens qui n'ont pas encore tout compris d'eux-mêmes.

Je n'arrivais pas à mettre un terme sur ces attitudes qui sont "trop". Mais en vérité, c'est vrai que ça se résume à ça : le manque de confiance en soi. Je n'y avais jamais pensé concrètement parce qu'il me semblait que c'était pour des gens incapables de parler. C'est curieux la manière dont cela se manifeste, cela va à l'encontre de ce qui caractérise les gens fragiles: la timidité. Et dire que je n'y avait jamais pensé.

J'ai fait un pas. C'est cool. Merci Shangai-li.



Revenir en haut Aller en bas
ludi
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1155
Age : 43
Localisation : cergy
Emploi/loisirs : instit
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Dim 21 Nov 2010 - 20:43

????????????????????????????????????????????????????????????????????????? scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati-meskilos-mabellemere-et-moi.over-blog.com/#
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Sam 27 Nov 2010 - 10:18

Soit on participe à une discussion par un apport clair, soit on passe son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
ludi
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1155
Age : 43
Localisation : cergy
Emploi/loisirs : instit
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: Re: Zermati serait sans doute d'accord.   Sam 27 Nov 2010 - 17:50

OH la la y a bien longtemps que j'ai passé mon chemin heureusement pour moi d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati-meskilos-mabellemere-et-moi.over-blog.com/#
 
Zermati serait sans doute d'accord.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zermati serait sans doute d'accord.
» Un site qui intéressera sans doute quelqu'un.
» Maigrir sans regrossir zermati
» Congé sans solde et accord de l'employeur
» [Volucella zonaria] Diptères sans doute...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zermati :: Votre 1ère catégorie :: Partage-
Sauter vers: