Forum d'entraide pour maigrir sans régime.

Si tu écoutes ton corps lorsqu’il chuchote, tu n’auras pas à l’entendre crier.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Guérit-on vraiment d'un trouble alimentaire pour la vie?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Guérit-on vraiment d'un trouble alimentaire pour la vie?   Lun 29 Nov 2010 - 0:17

Le vendredi après-midi et le vendredi soir je n'ai pas de cours et je suis seule à la maison puisque mon amoureux travaille. À presque tous les vendredis, je n'ai vraiment pas le goût d'étudier et j'ai juste envie de passer la fin de la journée écrasée devant la télévision.

Mais, pour moi, passer une après-midi et une soirée complètes à écouter la tv est une perte de temps. Parfois, j'ai donc un petit sentiment de culpabilité qui embarque. Pour ajouter à tout ça, le vendredi je me commande souvent du restaurant. La nourriture du resto est souvent meilleure et différente de ce que je mange le reste de la semaine. J'ai donc souvent tendance à en manger trop puisque c'est bon.

Par manger trop, j'entends manger plus qu'à ma faim bien évidemment.

Le vendredi est donc souvent ma journée où je me sens lâche et coupable. Coupable de perde mon temps devant la télévision et coupable de manger quelques bouchées de trop. Habituellement, je réussis à balancer mon sentiment de culpabilité en me disant que c'est la seule demi-journée de la semaine où je décroche de l'université. Et pour la bouffe, j’essaie de me répéter qu’un écart alimentaire de temps en temps est normal.

Par contre, un de ces fameux vendredis je n'ai pas réussie à compenser mon sentiment de culpabilité et j'en ai eu peur. Ce sentiment de culpabilité caractérise mon passé d'hyperphagie.

Tout ceux et celles qui ont vécue un trouble alimentaire comprendront que les émotions et les sentiments associés aux troubles alimentaires font aussi partie de la vie ''normale''. Peur, fierté, culpabilité, confiance, anxiété, mépris, regret, désir, envie, chagrin, douleur, colère, dégout, haine peuvent survenir au quotidien. Quand ces émotions surviennent dans un contexte semblable à ceux des épisodes de notre vie où on était ancré dans nos troubles alimentaires, ça peut faire peur. On a beau avoir fait plusieurs heures de thérapie, mais ces épisodes de notre vie font quand même partie de nous.

Guérit-on vraiment d'un trouble alimentaire pour la vie? Je me pose souvent cette question. Évidemment, j'aimerais être convaincue que c'est possible, mais je suis un peu restreinte à cette idée. Est-ce que ce trouble est derrière moi ou s'il est en moi?

J'ai l'impression qu'on a beau avoir fait un travail sur nous-mêmes, avoir confronté nos idées face à la nourriture et au corps, avoir modifié nos comportements, rien n'est garantit. Guérir d'un trouble alimentaire, c'est en partie apprendre à gérer les émotions et les sentiments qui nous mènent à ce comportement, alors est-ce qu'on peut être certain qu'on va être capable de gérer ces sphères de notre vie pour le reste de nos jours ?

Selon moi, guérir d'un trouble alimentaire, c'est de choisir un autre destin que celui d'être obsédée par la nourriture, mais pour y arriver on doit y travailler. J'ai parfois l'impression que ce travail, je dois continuer à le faire, même plus d'un an après ma dernière crise d'hyperphagie.

Alors vous, qu'est-ce que vous en pensez? Pensez-vous qu'on peut guérir d'un trouble alimentaire ou si on apprend à le gérer pour le reste de nos jours?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guérit-on vraiment d'un trouble alimentaire pour la vie?   Lun 29 Nov 2010 - 22:30

J'ai vécu le même passé que toi. Je suis devenue hyperphagique à cause des régimes. Avant aucun souci avec la nourriture. Donc, c'est comme un fumeur qui arrête de fumer. Si tu n'as pas connu l'hyperphagie toute ta vie, tu peux retrouver une alimentation normale sans aucune prise de tête, juste en écoutant tes sensations, tes envies....
Cela va faire 3 mois que je n'ai pas fait de crises. Il m'est arrivé de manger un paquet de gâteau entier en le dégustant parce que j'en avais vraiment envie. Je n'ai pas eu de douleurs aux ventres car j'ai savouré chaque bouchée. Lors de mes régimes, un excès de sucre me rendait MALADE !!!!!!
Courage
Revenir en haut Aller en bas
pitchounette
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2473
Age : 50
Localisation : Québec
Date d'inscription : 17/05/2010

MessageSujet: Re: Guérit-on vraiment d'un trouble alimentaire pour la vie?   Mar 30 Nov 2010 - 1:42

Pour moi, mon obsession de la nourriture et mon comportement avec elle, je l'ai souvent apparenté à l'alcoolisme.

Guérit-on de l'alcoolisme? je pense que l'on apprend à vivre avec. Qu'il est possible d'arrivé à une vie stable sans une obsession omniprésente, tout à fait. Seulement, je pense qu'il faudra que je demeure tout de même vigilente. Cela fait tout de même 30 ans que c'est ma façon de faire, de gérer plein d'émotions, etc, alors il est possible que la voie pour y retourner laisse des traces.

En tout cas, je veux y croire à une vie sans obssession de la nourriture, j'ai besoin d'y croire.
Revenir en haut Aller en bas
tezo
zouzou pro
zouzou pro
avatar

Féminin
Nombre de messages : 791
Age : 42
Localisation : bordeaux
Emploi/loisirs : ???
Humeur : floue
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Guérit-on vraiment d'un trouble alimentaire pour la vie?   Mar 30 Nov 2010 - 11:47

Bien d'accord avec toi pitchounette : la nourriture c'est comparable à l'alcoolisme (sauf que physiquement il n'y a pas de dépendance à la nourriture à proprement parler)
En parlant de ça , longtemps j'ai voulu croire (pendant 10 ans environ) que mes troubles alimentaires avaient "disparus" mais je me rends compte aujoud'hui que non!
J'avais l'impression que tout allait bien puisque j'alternais des semaines de restrictions et des week-end "grosse bouffe" mais sans véritable "gavage" mais ce dont je ne m'étais pas rendu compte c'est que j'avais remplacé les excès de bouffe par l'alcool : ben oui quelques verres le soir + 1 feuille de salade et 1 tranche de jambon ça marchait bien : pas de prise de poids...
Bref cette dépendance orale s'est transformée chez moi....alors je la croyais aux oubliettes!
Et depuis que je zermate je me rends compte que non mes troubles alimentaires n'ont pas disparu : j'ai souvent tendance à mes laisser aller sur les quantités : souvenirs de remplissage sans doutes! Donc pour l'instant j'essaie de vivre avec.
Mais pour te rassurer un peu Smily j'y crois au fond de moi : je crois que l'on peut se libérer vraiment et être en paix avec soi-même.
par contre je pense que ça prend du temps et que souvent on se rend compte que des problèmes sont à régler au fond de nous : c'est ceux là dont il faut s'occupper , après je pense que le reste suit....
Concernant tes après-midi "détente" : et alors si ça te fait plaisir de te reposer, de lâcher prise et de grignoter? Où est le mal? Si tu prends du plaisir il m semble que c'est bien?

C'est aussi en cela que j'ai (un peu) progressé : je culpabilise moins sur ce que je mange, quand je vois ça "déborde" je me dis : bon ok je n'ai plus faim mais j'ai envie de manger, donc je vais apprécier ce que je mange en toute conscience.








Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guérit-on vraiment d'un trouble alimentaire pour la vie?   Mar 30 Nov 2010 - 12:22

Avant, je comparais aussi les compulsions alimentaires à l'alcoolisme, mais il y a quelque chose qui clochait ... On peut ne plus boire d'alcool pour le reste de nos jours, mais on ne peut pas arrêter de manger.

Tezo, c'est vrai que lorsqu'on est en paix avec soi-même, il n'y aurais plus vraiment de raison de compulser. Il serait donc possible de se libérer à tout jamais des troubles alimentaires. Yahoo!

Mes après-midi détente me font vraiment du bien, mais lorsque le sentiment de culpabilité embarque, elles ne me font plus vraiment de bien. Alors c'est à travailler... La prochaine fois, je vais essayer de seulement me concentrer sur le plaisir. Je vous en redonnerai des nouvelles. D'ailleurs ça fait un petit bout que je suis dans la méthode de Zermati, mais avant de venir sur ce forum j'avais un peu oublier l'importance du PLAISIR. Je dois me recentrer sur ce plaisir lorsque je prends des moments de détente.
Revenir en haut Aller en bas
pitchounette
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2473
Age : 50
Localisation : Québec
Date d'inscription : 17/05/2010

MessageSujet: Re: Guérit-on vraiment d'un trouble alimentaire pour la vie?   Mer 1 Déc 2010 - 0:54

Smily a écrit:
Avant, je comparais aussi les compulsions alimentaires à l'alcoolisme, mais il y a quelque chose qui clochait ... On peut ne plus boire d'alcool pour le reste de nos jours, mais on ne peut pas arrêter de manger.

Oui, c'est bien souvent ce que je disais. Ça m'aidait à me "justifier" d'avoir tant de mal à cesser de m'empiffrer d'ailleurs. Mais bon, ceux qui ont du mal avec l'alcool aurait leurs arguments. Quoiqu'il en soit je faisais le lien surtout quant à l'emprise de la "substance" sur l'individu plutôt qu'en terme de stratégie de solution.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guérit-on vraiment d'un trouble alimentaire pour la vie?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guérit-on vraiment d'un trouble alimentaire pour la vie?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guérit-on vraiment d'un trouble alimentaire pour la vie?
» Mon mois végétalien ...
» Les troubles alimentaires
» Prise de poids et AD
» Plan alimentaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum d'entraide pour maigrir sans régime. :: Votre 1ère catégorie :: Partage-
Sauter vers: