Zermati

Zermatons ensemble!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ma progression.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14908
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Ma progression.   Lun 23 Juil 2012 - 16:11

Je copie ici mon bilan de mes 5 ans de zermatage pour le garder en mémoire pour les prochains mois :

Tout a commencé le 12 juillet 2007. Je venais de passer 6 mois au régime (Duk**) pour effacer mes 8 kilos pris lorsque j'ai commencé mon boulot (stress, très mauvaise estime de moi, manque de confiance...)
Avant de connaître la méthode zermati, je ne connaissais que les régimes, c'est donc naturellement que je m'y suis mise. Résultat des courses : très peu de kilos perdus et le démarrage des compulsions comme je n'en avais pas connu!

Et un jour, je tombe sur un bouquin : "Maigrir sans régime" que j'achète parce que je me souviens de cette émission de M6 et de Natacha qui avait été suivi par Zermati.

Et là, révélation! Je trouve le concept génial, complètement fou (pour moi, à l'époque, maigrir sans régime, c'est juste une utopie). Et au fil de ma lecture, je me souviens que plus jeune j'étais une mangeuse régulée, je ne me posais pas de question et j'étais mince sans aucun effort.

Je me suis donc lancée dans cette aventure et très vite, je me suis posée les 1ères questions alors j'ai recherché un forum d'entraide sur le net et là : rien!

ça n'était pas évident de tout gérer et de tout comprendre, je me sentais parfois seule et perdue alors ma fille m'a lancé : "pourquoi tu ne créerais pas un forum toi même"! Et me voilà lancée, avec son aide dans la création de ce forum!

Côté zermatage, j'ai mis 18 mois à en comprendre les principes, à apprendre à reconnaître mes sensations, à les respecter. Après avoir repris tous les kilos perdus lors de mon régime Duk**, j'avais commencé à fondre de nouveau.

Et là, bam! 1er écueil, on m'apprend que je dois retirer le gluten et les protéines de mon alimentation (pour des raisons médicales) Toutes celles qui m'ont suivies à cette période se souviendront comme j'en ai bavé car je n'avais plus aucun aliment tabou et là, d'un coup, je me retrouvais avec plein d'interdit!

J'ai repris les compulsions (m'interdire un aliment m'amenait à être obsédée par lui). j'ai recommencé à prendre du poids, à monter très haut, plus haut que je n'avais jamais été même en fin de grossesse pour mes enfants.

Je me suis retrouvée complètement démunie, incapable de manger ce qui était bon pour ma santé, frustrée et avec un sentiment d'injustice terrible. J'avais commencé une thérapie EMDR pour travailler sur des périodes très douloureuse de ma vie et j'ai pris le parti de poursuivre avec une thérapeute psycho-corporelle et là, j'ai commencé à me reconstruire.

En 2 ans, j'ai appris à avoir de nouveau confiance en moi, à retrouver de l'estime pour moi (estime qui était tombée bien bas puisque j'étais incapable de me nourrir de façon à ne pas nuire à ma santé).

Alors que j'étais phobique de la conduite, j'ai repris le volant avec plus de sérénité et j'en suis même arrivée à prendre du plaisir à conduire (chose improbable pour moi), alors que j'étais incapable d'affronter mon patron, j'ai pris de l'assurance et mes angoisses ont complètement disparu (avant j'allais au boulot la peur au ventre, je repartais le soir en pleurant ), alors que j'avais une relation très nocive avec mes parents, je suis parvenue à me détacher d'eux pour vivre pleinement ma vie.

Et peu à peu, j'ai ressenti le besoin de prendre à nouveau soin de mon corps, ça n'a pas été simple mais j'ai commencé à avoir des périodes où je parvenais à manger sans gluten-protéines de lait mais ça ne durait jamais.

Ma plus grosse victoire a été sur les crises d'hyperphagie. Le travail a été très long (3 ans) mais franchement, ça en valait la peine! Depuis plusieurs semaines, je vais de mieux en mieux et depuis 15 jours j'ai même cessé de consommer du gluten-protéines de lait sans que ça me coûte le moindre effort, ni la moindre frustration

Depuis 5 ans, il n'y a pas eu 1 seul jour où j'ai regretté de m'être lancée dans cette méthode. Même dans les périodes mouvementée, j'y ai cru, je savais qu'un jour viendrait où je serais libérée de cette obsession pour la nourriture, de ces émotions qui me portent à manger, du poids de la pression "diététique".

fin du bilan (je dois partir bosser) mais je reviendrai dans la journée pour discuter de tout ça! Fin abrupte, désolée, je n'ai pas vu le temps passer!

et vive zermati cheers

_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma progression.   Jeu 26 Juil 2012 - 6:58

c'est trés interessant,krystel,de pouvoir lire ta progression pour des nouvelles comme moi car ce n'est pas toujours évident de lire des pages et des pages des journaux de bord pour essayer de connaitre un peu les anciennes!!!

je vois que ça n'a pas du etre facile tous les jours pour toi avec cette suppression du gluten et des protéines alors que tu étais si bien partie!!!

tu dois avoir une sacrée force de caractére et une super motivation pour ne pas avoir tout simplement arreter de zermater quand sont arrivées toutes ces complications!!!

en tous cas, à toi,je ne pense pas que j'aurai eu autant de gnaque!!!

ohhh,j'écris encore surement ou il ne faut pas...efface ce message aprés l'avoir lu,pas de souci!!!

:smack:
Revenir en haut Aller en bas
Cat
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1278
Age : 48
Humeur : ...un peu de tout...
Date d'inscription : 14/05/2012

MessageSujet: Re: Ma progression.   Sam 28 Juil 2012 - 7:23

Krystel,

Merci d'avoir créer ce blog, de partager ainsi ton expérience, tout cela est une grand richesse pour nous toutes, d'une grande aide! Vraiment!
Revenir en haut Aller en bas
capucine
super zouzou
super zouzou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 344
Age : 35
Date d'inscription : 28/06/2012

MessageSujet: Re: Ma progression.   Lun 30 Juil 2012 - 13:22

Krystel,

Je viens de lire ton bilan et je te remercie d'avoir partagé cet écris car effectivement c'est compliqué pour les nouvelles, de relire des pages et des pages de journaux.

En tout les cas, tu peux être fière du chemin parcouru, et çà, çà doit te donne la confiance et l'estime de soi, même si certains jours elle dégringole, il faut s'aimer ces jours là et se donner le temps pour repartir de + belle.

Je te remercie pour cet espace que tu nous offre à toutes, car ici ce n'est pas un simple forum de méthode de perte de poids, pour moi il y a une autre dimension, on y fait un vrai travail sur soi, on y partage nos doutes, nos craintes et nos victoires, on y fait en quelques sortes du développement personnel


Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14908
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Sam 4 Aoû 2012 - 13:09

Merci les filles,

Depuis quelques semaines, je comprends de mieux en mieux le fonctionnement de mon corps, de mes sensations et surtout, je suis parvenue à vivre bien plus naturellement mes prises alimentaires.

Je mange plus lentement, j'aime déguster, prendre du plaisir et depuis que je privilégie les aliments ou plats que j'apprécie (j'ai recommencé à cuisiner pour satisfaire mes goûts) je ne ressens aucune frustration.

Je réponds à mes envies et j'accepte de manger lorsque l'envie est trop tentante même sans faim car j'ai compris que repousser mes envies, ne serait-ce que de quelques heures, le temps que la faim ne soit présente, me poussait à manger de plus grosses quantités.

Je ne grignote quasiment plus sans faim (à cause de l'ennui ou pour combler une émotion) et ça c'est nouveau! et si jamais j'ai envie de grignoter (comme hier après-midi), je me l'autorise sans problème. Je n'ai plus aucune culpabilité.

Et le plus important, je mange bien plus qu'avant!

Il y a plus d'un an, je me suis posée des questions sur les quantités que j'avalais chaque jour et comme je ne perdais pas de poids, j'ai commencé à douter et à me dire que je mangeais forcément trop.
En plus, je voyais Lizzie perdre du poids en mangeant très peu, ça m'avait fichu un gros doute. Alors durant plusieurs semaines (j'en avais parlé sur un post sur "discussion") j'ai diminué mes quantités, sans m'affamer non plus mais en m'obligeant à en laisser dans mon assiette.

Très vite, j'avais perdu du poids mais aussi très vite, j'avais commencé à stagner puis, en quelques mois, j'avais eu un effet rebond terrible avec 10 kg en plus (alors que j'avais dû en perdre 5) et me voilà au mois de mars avec 20 kg de plus depuis mon début de zermatage!

Et là, mon travail sur la pleine conscience m'a permis de me recentrer sur moi, sur mes sensations et d'abandonner toutes pensées parasites lors des repas (même tout au long de la journée) et de revenir aux fondamentaux : j'ai faim, je mange.

Zermati explique le mode famine : le cerveau nous envoie des signaux de faim mais si on passe notre temps à les ignorer (lorsqu'on attend trop longtemps la faim, par exemple), il finit par ne plus en envoyer car il sait qu'ils ne seront pas écoutés. Ainsi, il croit, que puisqu'on n'écoute pas les signaux, c'est qu'il n'y a rien à manger et va enclencher le mode famine : le métabolisme ralentit et notre organisme va se mettre à stocker la moindre calorie pour vivre plus longtemps avec chaque calorie. C'est pourquoi dans un 1er temps, on maigrit vite, puis que l'on stagne et enfin qu'on regrossit dès les 1ères calories ingurgités.

Je suis parfois étonnée des différences qu'il peut y avoir d'un jour sur l'autre du point de vue des quantités mais depuis quelques semaines je me sens de mieux en mieux. Je perds, ça ne fait pas de doute (je porte de nouveau des fringues dans lequel je ne rentrais pas il y a encore 6 mois) et c'est vrai que d'avoir abandonné ma balance m'a complètement libéré (mais je comprends que cela soit difficile) et je ne mange plus selon des considérations autres que la faim.

Et pour ce qui est de la satiété, je n'y pense même plus. Je n'ai plus besoin de me demander si j'ai encore faim ou non, je m'arrête naturellement.

Voilà pour le moment, la prochaine étape est peut-être de voir s'il y a des "évènements" qui perturberont mon zermatage les prochains mois et si je parviens ou non à les gérer.

A suivre...



_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net En ligne
capucine
super zouzou
super zouzou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 344
Age : 35
Date d'inscription : 28/06/2012

MessageSujet: Re: Ma progression.   Sam 4 Aoû 2012 - 13:41

Moi aussi je regarde les carnets alimentaires des autres zouzous et j'ai parfois le sentiment de manger +et du coup je m'interroge dans ces moments là comme tu l'as fais avec Lizzie scratch alors qu'il faut essayer de bien se recentrer sur soi et ne pas se comparer surtout car on est toutes très différentes. j'essaie de ne pas douter de moi car j'ai un poids relativement stable depuis des années, je suis à deux kilos de mon poids de forme habituel ce qui veut je pense dire que je suis dans l'ensemble une mangeuse régulée.

Beau bilan en tout les cas, continue comme çà Krystel! :smack:




Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14908
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Sam 4 Aoû 2012 - 13:52

Oui, je comprends ce que tu veux dire, c'est aussi pourquoi je souhaitais dire que manger ne nous fait pas grossir (bien au contraire chez moi) si l'on mange à sa faim. Et que NON, il ne faut pas se mettre en restriction pour mincir.

Et ne pas oublier que nos besoins alimentaires dépendent aussi de notre activité donc avoir très faim (ou souvent faim) dans une journée n'est que le résultat des besoins de notre corps. Il m'arrive de manger de belles quantités quelques jours durant puis d'avoir bien moins faim d'autres jours.

Il n'y a pas de règles écrites à l'avance et de savoir que nos besoins varient est important. De toute manière, j'ai remarqué que me restreindre (volontairement ou incapacité à manger au moment où se déclenche la faim, au boulot, par exemple) entraînait automatiquement un surplus de nourriture par la suite (voir un surplus ingérable certaines fois). Il est donc inutile de lutter ou de croire que l"on peut gérer ses prises par le simple fait de la volonté (c'est une grosse erreur).


_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net En ligne
tartine
The best zouzou!
The best zouzou!


Nombre de messages : 1343
Age : 35
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Re: Ma progression.   Sam 1 Sep 2012 - 10:39

Bravo pour ton courage, ta force et ton envie de vivre communicative Krystel!!!
Revenir en haut Aller en bas
majo
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8482
Age : 60
Localisation : hautes alpes
Emploi/loisirs : tech labo/plein air; coloriages;
Humeur : joyeuse, sereine
Date d'inscription : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Ma progression.   Dim 2 Sep 2012 - 21:04

merci Krystel pour ce précieux résumé. ça m'a permis de mieux te connaitre , de comprendre. :smack:
Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14908
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Sam 12 Juil 2014 - 5:55

Je copie mon bilan ici pour en garder une trace.

On est le 12/07 et ça fait 7 ans que j'ai débuté la méthode zermati. Et 7 ans, ça mérite bien un petit bilan.

Pour commencer, côté poids, j'ai pris 1 kg depuis l'année dernière mais j'en ai perdu 3.600 depuis le mois de mars (dernière pesée).

La nouveauté cette année, c'est que j'ai envie de me sentir mieux dans mon corps, j'ai envie d'être bien et de me respecter (chose qui était loin d'être ma priorité ces dernières années. Mon corps n'était pas vraiment au programme).

J'acquiers des convictions peu à peu. Au début, elles ne sont que de vagues idées puis, elles s'amplifient et finissent par devenir essentielles. Ces convictions, j'en ai beaucoup parlé ces derniers temps, elles concernent mon état d'esprit mais aussi mes envies ou besoins (comme de me bouger ou me respecter et me faire respecter, savoir où je vais et ce que je veux ou ne veux plus, etc...).

J'ai le sentiment d'avoir grandi. ça peut paraître fou lorsqu'on a 43 ans mais j'ai vécu tellement longtemps dans le déni, en me cachant dans les jupes des autres pour ne pas avoir à prendre de décisions, histoire de ne pas me planter. J'avais tellement perdu de confiance en moi. Alors, je ne suis pas toujours sûre, je doute trop souvent mais j'avance et c'est le principal.

Côté zermatage, je fais encore des erreurs de débutant mas la différence, c'est que j'ai conscience du "pourquoi".

Par exemple, hier, au goûter, j'ai mangé un millefeuille avec mon fils. ça faisait des années que je n'en avais pas mangé et il y avait derrière cette pâtisserie, une forte charge émotionnelle (quand j'étais gamine, c'était le gâteau préféré de mon père et lorsqu'il nous accompagnait aux courses, souvent, il en achetait un. C'était la fête). On a commencé à le manger et dès la 2e bouchée, mon fils l'a reposé (décevant)mais moi, je l'ai mangé jusqu'au bout alors que j'étais aussi très déçue.

ça n'avait pas du tout le goût de mes souvenirs, c'était à la fois hyper sucré (le dessus) et fade à l'intérieur. Plus que bof! Et puis, ça a déclenché une envie de salé alors, j'ai poursuivi par du fromage. Et ensuite, ça a été la dégringolade.

La 1ère raison a été ce gâteau qui n'était pas satisfaisant, c'est comme si j'avais besoin de rattraper le coup, d'effacer ma déception par quelque chose de satisfaisant pour compenser cette déception (j'avais conscience que c'était une sorte de compensation).

Et la 2e raison, après avoir mangé mon millefeuille, je n'ai ressenti aucune douleur (je suis intolérante au gluten et protéines de lait et dans la majorité des cas, lorsque j'en consomme, je souffre très vite après). Là, rien et ça m'a ouvert à la pensée : "je vais en profiter!" Et effectivement, j'en ai profité... durant des heures.

Bon, j'ai payé le prix ce matin, en me réveillant avec des remontées acides épouvantables et des douleurs articulaires accrues mais bizarrement mon estomac a tenu le choc (alors que j'attendais de lui qu'il me serve de garde-fou).

Sinon, en dehors de cette épisode, je compulse ou surmange de moins en moins. Je parviens à avoir une régulation naturelle de plus en plus longtemps et mes périodes de compulsions ne durent plus dans le temps (je n'enchaîne plus 3 semaines de compulsions quotidiennes comme autrefois).

J'ai un regard différent sur moi, je suis moins dans la haine de moi (et pas seulement de mon corps, je me haïssais souvent pour le comportement ou l'attitude que je pouvais avoir). Je commence à croire que je ne suis pas si mal que ça, que je peux faire preuve d'empathie et surtout de sympathie envers les autres, que je suis sincère et aimable naturellement. Je trouve qu'il y a beaucoup de gens qui font du mal pour le plaisir d'en faire mais moi, je n'en vois pas l'intérêt.

Et cette personne-là, qui veut le meilleur, j'ai envie de la nourrir, lui offrir ce dont elle a besoin pour s'épanouir. J'ai envie d'être moi, de ne plus me soucier de ce que pense les autres à partir du moment où j'ai ma conscience pour moi, je veux me regarder dans un miroir et être fière de moi.

Et quand je fais le bilan de tout ça, je sais que le poids est quelque chose de tellement dérisoire car il est très, mais alors, très loin de me définir. J'en ai fini avec le besoin d'être parfaite, d'être mince avec l'idée (qui était bien ancrée) que cela va renvoyer une bonne image de moi (de quelqu'un de dynamique, volontaire...). Quand j'entends mes enfants me dire qu'ils sont fiers de moi, de mes avancées alors que dans le miroir, mon corps n'a pas changé, je me dis que durant toutes ces années, je me suis fourvoyée en me focalisant sur quelque chose, qui au final, n'a pas le moindre intérêt.

Je ne veux plus perdre de temps, je veux aller à l'essentiel.

Alors mes erreurs de débutant, j'en ferai d'autres, c'est certain mais quels poids ont-elles face à la vie? Aucun. Elles représentent une goutte d'eau dans l'océan et pourtant, je me suis focalisée dessus durant des années. Là, j'ai relevé la tête et aperçu enfin l'infini face à moi.

 :smack: 

_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net En ligne
ttepetite
super zouzou
super zouzou


Féminin
Nombre de messages : 459
Age : 36
Date d'inscription : 25/08/2011

MessageSujet: Re: Ma progression.   Mer 23 Juil 2014 - 20:42

C'est génial. Je reversal d arriver pu tu en es
Revenir en haut Aller en bas
Lemon
New zouzou
New zouzou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 28
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Instit'
Date d'inscription : 15/05/2014

MessageSujet: Un seul mot ...   Mar 29 Juil 2014 - 17:22

MERCI ! Pour ton témoignage et pour la création de cet espace de partage!   

Ca aide à relativiser, comprendre, se rassurer de te lire.

Et comme les autres l'ont dit, c'est plus facile que de remonter le cours du temps des journaux de bord.


  
Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14908
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Dim 12 Juil 2015 - 11:10

Je fais un copier/coller de mon bilan pour en garder une trace.

Si je devais faire un bilan (rapide), je dirais que cette année a été un peu chaotique avec de très belles périodes et de bien moins bonnes (avec une image de moi négative). Mais dans l'ensemble, je trouve que ça va de mieux en mieux.

Je commence à vraiment me voir telle que je suis dans le miroir et c'est comme si je découvrais mes rondeurs (c'est parfois un choc mais je m'accepte, je me regarde avec bienveillance et indulgence). En fait, c'est assez curieux, lorsque je prends le temps de m'observer, c'est comme si je voyais les dégâts du temps, mes souffrances, le mal que je me suis fait... j'éprouve de la compassion pour celle que je vois dans le miroir, de la tendresse et (enfin!) l'envie de me traiter avec tendresse, de me cajoler, me rassurer et me faire du bien.

Le point négatif, c'est que pour le moment, ça ne dépasse pas vraiment le stade de l'envie. Je ne prends pas plus soin de moi, je me maltraite encore trop souvent... mais je sais, par expérience que cette envie finira par se concrétiser en actes.

Je suis donc super optimiste pour l'avenir.

Côté poids, je ne me suis pas pesée, je ne sais pas trop mais ces dernières années, je me stabilise avec une prise de poids chaque hiver et la perte de ce poids pris les autres mois. Je reste vers une tranche haute (par rapport à ma taille) mais je parviens tout de même à ne pas trop gonfler.

L'autre point négatif, c'est que j'ai encore trop souvent un problème avec mon ventre. Parfois, il me pèse, me déplaît, c'est comme s'il symbolisait une sorte de "maturation" que je ne parviens pas à amener à terme. C'est comme si je devais "accoucher" de quelque chose (de moi?) mais je sens une réticence suffisamment grande pour me maintenir dans cet état de "gestation" (non, ne fuyez pas, je ne suis pas folle )

Bref, il reste vraiment le gros point noir de mon état parce que pour le reste, ça se passe pas trop mal, j'ai le sentiment de continuer ma progression, à mon rythme et de me connaître un peu mieux chaque jour.

Je sais ce que je veux et ce que je ne veux plus même s'il reste des points noirs sur lesquels je ne me sens pas encore prête à travailler (et cette maturation en est un).

Je me dis que je saurais lorsque ce sera le bon moment et qu'il me faut juste être patiente.

Voilà, c'est cool, il y a de belles choses, de belles envies qui se concrétiseront ou non mais je suis sur un chemin plutôt sympa.


_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net En ligne
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14908
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Ven 4 Aoû 2017 - 8:49

Le 1er août, le forum fêtait ses 10 ans! 10 ans affraid OMG! J'ai donc envie de faire un "point" sur mon vécu des dernières années.

Ces 10 ans ont été parfois mouvementés, avec des hauts et de sacrés bas, mais toujours dans l'évolution positive.

Rétrospectivement, je me rends compte que j'ai détesté mes périodes d'inertie que je ne comprenais pas et aujourd'hui, je comprends à quel point j'en avais besoin car j'étais tout simplement paumée et incapable de faire un choix. C'était comme si je vivais dans le brouillard et puis, peu à peu, je suis parvenue à lever la tête et j'ai pu passer la tête au-dessus des nuages et aujourd'hui tout me paraît tellement plus clair car je sais ce que je veux. JE SAIS, ce qui me paraît carrément miraculeux quand je vois d'où je pars.

Alors durant ces 10 ans, j'ai avancé sur beaucoup de choses : j'ai vaincu ma phobie de la conduite! cheers ça peut paraître idiot vu de l'extérieur, mais ça tient de l'extraordinaire pour moi! Et je peux en être fière.

J'ai aussi découvert la communication non violente, ça m'a ouvert des perspectives inenvisageables (avec Padovani et Rosenberg)

J'apprends à avoir confiance en moi (j'y travaille chaque jour). Là aussi, je pars de très loin. Et aussi, je travaille sur mon perfectionnisme qui m'a longtemps pourri la vie. Je fais tout un tas de petites choses au quotidien avec un regard plus indulgent et je vais même jusqu'à m'obliger à lâcher ce perfectionnisme en acceptant que ce que je fais ne soit pas parfait (exemple : j'ai un compte instagram et j'y poste des photos que j'aime, mais qui sont loin d'être parfaites -ce qui aurait été impossible pour moi avant- et j'apprends à les aimer car elles viennent du coeur et non de mon mental rigide )

Durant ces 10 ans, j'ai aussi fait plusieurs thérapies dont certaines qui m'ont particulièrement aidées comme ma thérapie psycho-corporelle (qui a duré 2 ans) et EMDR. Il y a eu aussi mes séances avec l'énergéticien (top-top) et sans oublier mon diet!

Côté zermatage, j'ai eu des hauts et des bas (sacrément bas), mais finalement, j'ai toujours avancé. Je connais, comprend (et suis même capable de respecter) les bases (faim/envie - satiété...), j'ai quasiment vaincu mon hyperphagie cheers  (je fais une crise tous les 3 mois environ (voir plus rarement), une sacrée victoire).

J'apprends à aimer mon corps et le respecter. Et le grand bouleversement a été mon opération (ablation de la vésicule) qui m'a permis d'avoir un regard bien plus indulgent et aimant envers mon ventre (que j'ai très longtemps détesté, voire haï).
Le respecter, j'y arrive de plus en plus souvent et je prends même du plaisir à m'en occuper (avant, c'était mission impossible).

J'ai encore du boulot, mais là aussi, j'avance.

Côté poids, ne nous leurrons pas  c'est monté haut j'ai pris jusqu'à 25 kilos) En mars dernier, j'étais montée à 75.400 (pour 1m53), aujourd'hui (je me suis pesée ce matin pour le bilan), j'en étais à 69.000.

Mes envies du moment : me pardonner (je me suis beaucoup détestée, beaucoup abîmée...) et je suis passée par la phase où je m'en suis voulue (mon corps s'est pas mal rebiffée et m'a aussi envoyé tout un tas de signaux d'alerte que je n'ai pas entendu ni respecté), me respecter un peu plus chaque jour et m'Aimer avec un grand A.

J'aime la femme que je deviens (quand cette phrase m'est venue à l'esprit, j'ai failli tomber de ma chaise je ne voulais pas l'écrire, mais si puisque c'est la vérité... même si elle est flippante pour moi). Et j'ai une grande marge de progression, ça n'est que positif (j'adore envisager l'avenir de ce point de vue, j'en ressens beaucoup d'excitation).

Bon, il y a plein d'autres choses, comme mon travail à l'école qui a totalement changé mon regard sur le monde du travail (oui, on peut s'éclater dans son job, on peut prendre du plaisir dans ce que l'on fait chaque jour et aller au boulot le matin avec la banane et beaucoup d'entrain. OUIIIII !!!), les crises, les drames, les problèmes de santé... que j'ai traversé sans couler.

Et puis, il y a VOUS! J'ai fait des rencontres fantastiques inoubliables! La plus grande victoire de mon forum, ça n'est pas zermati ni mon rapport à l'alimentation qui évolue chaque jour, mais VOUS! Et je le dis très sincèrement car seule, je ne serais pas là où j'en suis aujourd'hui.

Alors merci à vous toutes et j'ai une pensée pour toutes celles qui m'ont accompagnées, mais ne sont plus sur le forum aujourd'hui. Ces 10 ans ont été une sacrée aventure!!

_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net En ligne
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14908
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Sam 5 Aoû 2017 - 8:21

Je crois que je vais utiliser ce post, non pas pour noter mon poids (seulement de temps en temps, peut-être), mais pour y noter toutes les choses que je comprends et qui débloquent une situation. Car je passe mon temps à avoir des révélations (sur le moment) et les oublier (parfois) tout aussi vite.

En ce moment, j'emmagasine des petites choses positives que j'essaie d'ancrer en moi pour m'en souvenir durant les périodes de moins bien (comme d'octobre à mars). Lorsque je comprends quelque chose ou que je ressens quelque chose, je m'arrête quelques minutes dessus pour bien m'en imprégner.

Sinon, grosse révélation du moment (je me le note pour la suite) : ma vie est régie par la peur. C'est pas compliqué, j'ai peur de tout. Et ça réveille un sentiment d'insécurité qui me met dans un état proche de la panique.

Et c'est flagrant dans l'alimentation (peur de manquer, peur de grossir, peur de mincir... ). Et depuis que je travaille à apaiser mes peurs, ça se passe tellement mieux (même si elles reviennent souvent et que je suis obligée de les apaiser sans cesse).

En fait, je prends conscience que ça n'est pas tant le problème qui m'inquiétait, c'était de ne pas comprendre et surtout de me retrouver démunie (nouvelle peur) et sans solution. ça y est, là, je sais et des solutions, j'en trouve!


_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net En ligne
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14908
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Lun 7 Aoû 2017 - 12:24

Petit rappel en relisant les notes de mon nutri : ne pas employer le terme "maigrir". Pour le cerveau, cela signifie : devenir maigre, et il prend peur et va envoyer des signaux pour éviter la famine et la maigreur qui entraîne la mort. C'était quelque chose qu'il m'avait noté sur mon carnet en précisant que le cerveau s'imagine constamment que le corps va mourir. Donc qu'il fallait le rassurer encore et encore (d'où bannir la restriction si on ne veut pas qu'il se mette à faire des réserves).

Lui parlait de bien être dans son corps, d'harmonie... des termes doux et rassurants.


_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net En ligne
majo
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8482
Age : 60
Localisation : hautes alpes
Emploi/loisirs : tech labo/plein air; coloriages;
Humeur : joyeuse, sereine
Date d'inscription : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Ma progression.    Lun 7 Aoû 2017 - 15:08

j 'aime beaucoup le bilan de ces dix années.
parce ue , au de la de tout ton cheminement perso , il y a
Citation :
Et puis, il y a VOUS! J'ai fait des rencontres fantastiques inoubliables! La plus grande victoire de mon forum, ça n'est pas zermati ni mon rapport à l'alimentation qui évolue chaque jour, mais VOUS! Et je le dis très sincèrement car seule, je ne serais pas là où j'en suis aujourd'hui.
c'est vraiment le propose de l'humanité. être en lien avec les autres.
c'est ensemble qu'on est plus fort.
perso , le forum m'a beaucoup apporté et m'apporte encore!!!!!
applaudissements applaudissements
Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14908
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Lun 7 Aoû 2017 - 17:02

Tu as raison majo. En parcourant le forum (pour y faire un grand ménage), je me rends compte de tous ces liens qui ont été tissés, avec de l'émotion. Je réalise l'importance de ces liens et comme c'est précieux de les préserver.

Je ne veux pas avoir de regret de ne plus être en contact avec les filles du passé, alors je veux préserver les amitiés d'aujourd'hui. C'est une sacrée leçon que j'apprends depuis quelques jours.

_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net En ligne
mimidespres
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Nombre de messages : 9701
Age : 38
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Ma progression.   Mar 8 Aoû 2017 - 13:34

Putain 10 ans !
Il est beau ton bilan, tu peux être fière de toi parce que tu es passée par des moments sacrément difficile et que tu t'es toujours accrochée et au final tu as bien avancé bravo!

Pi moi aussi je partage ta conclusion, l'important ici au final ce sont les liens et le partage alors qu'on est toutes très différentes
Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14908
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Mar 8 Aoû 2017 - 15:52

Merci mimi

Oui, 10 ans, déjà ça ne me rajeunit pas


_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net En ligne
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14908
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Ven 18 Aoû 2017 - 8:12

En lisant le bilan de choucha, je me disais que ce qui me fait défaut depuis toutes ces années, c'est la stabilité.

Chaque année, je perds quelques kilos de juin à septembre et j'en reprends bien plus d'octobre à mai. Du coup, mon poids ne fait que grimper. Cette année, j'ai envie de cesser ce yoyo, alors est-ce que j'en suis capable? C'est à voir, mais je vois l'importance de me libérer de cette répétition sans fin du même schéma nocif.

Deuxième point, j'ai minci et ça commence à se voir. Je devrais en être satisfaite, mais ça réveille mes peurs. Parce que si je mincis et que je regrossis par la suite (même si je ne devrais pas anticiper, c'est ce qui s'est passé jusqu'à maintenant donc mon hypothèse n'est pas complètement folle), ça va donner une image de moi (aux autres, mais aussi pour moi) déplorable. Et j'en ai marre d'avoir une image de moi déplorable, j'ai juste envie d'être fière de moi.

Et je pense (je réfléchis tout en écrivant) que c'est juste une question d'acceptation, d"image de soi. Lorsque je grossis, je me sens si mal dans ma tête et dans mon corps (gros sentiment d'échec), que ça se perçoit, ça rejaillit forcément à l'extérieur et je tombe dans un engrenage négatif sans fin.

En fait, je n'ai pas envie que les gens voient que j'ai minci, je m'en fiche, j'ai envie qu'ils me voient comme une femme alignée, bien dans ses bottes, heureuse!
J'ai envie qu'ils me voient au-delà de l'apparence physique.

Je sais, quand ma voisine me dit que j'ai minci (elle est une habituée du yoyo, dans ces bonnes périodes, elle se restreint à fond, perd beaucoup et reprend tout, tout aussi vite, avec un bonus supplémentaire) j'entends "tu as de la volonté, c'est bien!" alors que non! je ne veux plus mincir sur de la volonté, je veux que ce soit complètement naturel!

Je veux juste m'aligner, être à mon écoute et me faire du bien, si ça passe par une perte, tant mieux, si non, ça n'est pas l'important (bon, c'est facile à dire pour moi aujourd'hui car je suis dans une spirale positive).

Voilà mes petites réflexions du jour


_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net En ligne
 
Ma progression.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» difficulté à bâtir ma progression annuelle en seconde
» Progression 6ème
» progression grammaire troisième - que faire ?
» place de la conjugaison dans la progression de langue.
» Progression 5ème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zermati :: Votre 1ère catégorie :: Bilan.-
Sauter vers: