Zermati

Zermatons ensemble!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le déclic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nathouille
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1189
Age : 36
Localisation : vendée
Emploi/loisirs : maman au foyer
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Le déclic   Ven 22 Fév 2008 - 19:59

C'est marrant mais en lisant le journal de Choucha, je viens d'avoir un éclair de lucidité. elle dit qu'elle a eu un déclic quand elle a compris qu'elle ne devait pas attendre pour manger. Or quand elle était au régime, elle avait souvent l'impression de crier famine et inconsciemment elle est restée dans ce mode même après le début de zermati.

Moi, j'ai l'impression d'avoir eu un déclic aujourd'hui en comprenant que c'était ce que je mangeais qui était en cause. Je n'ai jamais supporté d'avoir faim et j'ai toujours mangé beaucoup, (e privilégiais les régimes avec des aliments à volonté) et ce que j'ai le plus changé ce sont les aliments que je mangeais au point de ne plus savoir ce que j'aimais réellement.

Ce que je veux dire, c'est finalement est-ce qu'il ne faudrait pas réfléchir à notre façon de fonctionner avant/après régime pour nous comprendre. Qu'est-ce que vous en pensez?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le déclic   Ven 22 Fév 2008 - 20:43

Je suis tout à fait d'accord!
Il y a toute une composante psychologique de l'alimentation, dont on n'a pas toujours immédiatement conscience. On a parfois des interdits, des tabous, des règles alimentaires plus ou moins acquis, qui vont à l'encontre d'une régulation vraiment naturelle (voilà pourquoi je suis de plus en plus hostiles à ce matraquage de messages et d'émissions diététiquement corrects, qui ne serviront malheureusement je crois qu'à augmenter le sentiment de ne pas faire "comme il faut", donc la culpabilité et enfin le surpoids en général alors même qu'on tente de le combattre!). Et tant qu'on est/reste dans l'interdit, la restriction, le "je dois-il faut" (manger à heure fixe, telle ou telle chose, attendre d'avoir très faim (pour mieux se goinfrer ensuite!)...), la restriction et la mentalité régime ne nous lâchent pas, en fait: on n'en décroche pas...
D'autre part, comme l'alimentation a aussi une composante émotionnelle, on ne peut faire l'impasse sur le plaisir ou l'absence de plaisir que l'on éprouve à manger. De même qu'on ne peut ignorer que les émotions nous font manger. Voilà pourquoi on peut manger des tas de trucs insipides sans se sentir rassasié tant qu'on n'a pas mangé ce qui nous faisait envie et plaisir: l'estomac n'accepte pas facilement la frustration, le capricieux, surtout lorsqu'il s'agit de "régime", donc d'une motivation en somme peu valable. Mais manger sous le coup de ses émotions, pour se détendre est tout à fait admissible. Zermati donne son propre exemple: après avoir subi une contrariété, un stress, il va acheter son dessert préféré et le savoure... sans culpabilité ou arrière-pensée, sans conséquence non plus...
Donc tu aurais peut-être intérêt à te faire plaisir en mangeant: à choisir des plats que tu aimes avant tout... mais si je t'ai bien lue, c'est ce que tu as fait aujourd'hui, non? (et ça s'est bien passé?)
Enfin, il me semble que cet aspect psychologique explique aussi les introspections de chacune (ou presque) sur le forum. Je crois qu'il y a effectivement un avant et un après Zermati. Parce qu'on ne réfléchit pas uniquement sur son mode d'alimentation, mais sur sa manière d'être de façon générale... ça laisse songeur...
Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14917
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Le déclic   Sam 23 Fév 2008 - 7:07

Wouah! derdeder, je te donne ton diplôme es zermateuse!

Je n'en reviens pas comme ton discours a évolué depuis le début! Tu es devenue une vraie pro du zermatage.

Ah! ça fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule à penser comme ça! Car je suis à 100% d'accord avec toi!
C'est pas compliqué, tu as tout compris! (ahala! je vais bientôt me retrouver au chômage sur mon fofo si je n'ai plus rien à expliquer ).

En tout cas, une chose est certaine, ce sont bien nos régimes (et plus particulièrement l'accumulation des régimes) qui nous causent tous ses troubles de l'alimentation. Car je crois effectivement que tous ces troubles qui nous pourissent la vie : boulimie, compulsion, restriction, aliments tabous, anorexie... ce sont les régimes qui en sont la cause!

J'en suis parsuadée parce que jeune j'étais toute menue (43 kg!), après m'être faite licencier (suite à un dépot de bilan, j'avais un patron qui avait "bouffé" la caisse!) j'ai pris 4 kg! et ça a été le début du drame.
si on ne nous bassinait pas partout : magasine, télé, nutritionnistes (qui n'en ont que le nom!) avec tous ces régimes à la mode, je me serais très certainement auto-régulée et après cette période de stress (car je me rends compte à présent que le stress est un facteur aggravant chez moi) j'aurais certainement tout reperdu sans m'affamer.

Je crois que lorsqu'on s'affame, c'est le début de la fin! le métabolisme ralentit de façon considérable et c'est véridique.
Chez ma nutritionniste, il y avait une "machine" reliée à son PC qui "calculait" le métabolisme. Je sortais du régime friker (tient, encore lui!) à 900 cal. et elle m'a dit qu'il était quasiment à 0 affraid Et qu'à ce stade, la moindre calorie me faisait grossir (je mangeais une glace, je prenais 500g!). Elle m'a alors expliqué qu'il fallait que j'augmente le nombre de calorie par jour pour recommencer à maigrir (elle ne m'a pas expliqué pourquoi, à l'époque et j'avais trouvé ça totalement débile. Et oui, je ne connaissais pas encore zermati et elle n'avait pas pris le temps de me l'expliquer.). Le problème, c'est qu'elle m'avait donné un régime à ... 1200 cal, c'est à dire à peine plus que le précédent. Donc, encore très restrictif!
C'était n'importe quoi, à chacune de mes crises de boulimie (elles étaient très fréquentes à l'époque), je jeûnais le lendemain pour reperdre le kilo que j'avais pris! Du grand n'importe quoi!

Ouf! je commence à m'en sortir!

Bon, ça c'était mon auto-analyse! tout ça pour t'expliquer nathouille que tu as raison (holala! tout ça pour en arriver là!!!!). Perso, ça n'est pas les aliments (je n'ai aucun problème à manger les choses les plus grasses ou sucrées!) qui me posent problème mais les quantités (comme choucha! ma jumelle de zermatage! ).

Et oui, je pense qu'on n'a pas les mêmes difficultés car on a pas suivi les mêmes régimes ni utiliser les mêmes méthodes!
Donc, oui! faites votre auto-analyse pour voir quels sont les difficultés que vous allez devoir affronter et peut-être cela vous ouvrira un nouvel horizon!

En tout cas, pour moi, c'est limite une révélation car pour la 1ère fois, tout cela m'apparait très clairement!

Alors merci nathouille pour cette prise de conscience!

_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le déclic   Sam 23 Fév 2008 - 9:38

Merci Krystel pour les compliments!
Comme tu dis, ça fait du bien de sentir qu'on n'est pas seule à penser que les régimes mènent à la catastrophe pour toute une série de raisons.
pour ton auto-analyse; c'est un exemple très instructif et éclairant. Et puis cette histoire de métabolisme parle d'elle-même: s'affamer ne sert rigoureusement à rien!
Du coup j'ai fait un petit bilan de ces différents points dans mon journal.
Merci nathouille d'avoir lancé le sujet!
Bises,
et bonne journée!
Revenir en haut Aller en bas
spanishguitar
super zouzou
super zouzou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 276
Age : 34
Localisation : Région Parisienne
Emploi/loisirs : Stagiaire...
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Le déclic   Sam 23 Fév 2008 - 16:46

Merci mille fois les filles pour vos expériences et vos petites analyses perso, ça apporte beaucoup beaucoup et aide à comprendre plein de choses.

Sachant que pour moi, les régimes c'était soit Dukan (manger des trucs infames !) ou la diete (mange rle moins possible, sauter des repas, etc.), je me dis que je ne suis pas sortie d'affaire...
Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14917
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Le déclic   Sam 23 Fév 2008 - 16:53

Là, je dois dire, justine, que tu as décroché le pompon!

Maintenant tu comprends un peu mieux pourquoi tu galères!

Bon, te voilà prévénue, il n'y a plus qu'à te mettre au travail!

Et n'oublie pas que la 1ère étape est de mettre le doigt sur nos erreurs et défauts.
Donc pour toi, c'est chose faite!

:smack:

_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net
nathouille
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1189
Age : 36
Localisation : vendée
Emploi/loisirs : maman au foyer
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: Le déclic   Dim 24 Fév 2008 - 12:16

je suis contente que cette discussion vous ai aide a réfléchir. Je pense que mettre le doigt sur le problème est le début de la solution mais c'est parfois le plus difficile car on n'a pas le droit de se mentir a soi même.
justine, il faudra sans doute que tu travaillés sur les deux aspects quantité et qualité. Quand je faisais dudu je m'eclatais le ventre avec du fromage blanc ou du surimi rie. Que d'y me ser j'ai envie de vomir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le déclic   Mer 27 Fév 2008 - 4:53

Mais manger sous le coup de ses émotions, pour se détendre est tout à fait admissible.[quote]

Merci Derdeder pour te belle réflexion. Ça me parle beaucoup.
En effet, je fonctionne souvent sur le mode alimentaire suite à une émotion, qu'elle soit négative ou positive, mais toujours en me faisant ce petit discours intérieur par la suite qui penche plus vers la dévalorisation. Quand l'émotion est intense, je ne suis pas capable d'avoir un autre type de réponse, je m'en veux de réagir toujours de cette façon-là.

J'apprends énormément en vous lisant. Merci de baliser le chemin pour celles qui viennent d'arriver (les valises sont encore lourdes).

Stéphanie
Revenir en haut Aller en bas
 
Le déclic
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clic; sur le lien "une Parole pour toi"
» SPA 1 clic 1 repas
» J'ai eu un déclic, suis sur la bonne voie, mais je bloque!
» 1 clic pour aider cette asso. SVP
» B.A SPA un clic par jour!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zermati :: Votre 1ère catégorie :: Partage-
Sauter vers: