Zermati

Zermatons ensemble!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LA RESTRICTION.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11030
Age : 47
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: LA RESTRICTION.   Lun 29 Juil 2013 - 14:06

La restriction.

Je voulais revenir sur ce sujet car on tombe facilement dans la restriction (de façon consciente ou non). Et plus on s'en rend compte tôt, plus vite on peut rectifier le tir et limiter les dégâts.

Déjà, il faut savoir que plus on a suivi de régimes, plus notre corps va se rebeller aux premiers signes de restriction. C’est aussi pour quoi les régimes ne fonctionnent pas sur le long terme. Lors d’une mise en restriction (consciente ou non), les signaux qui nous permettent de ressentir la faim s’allument pour contrer le projet de perte de poids (l’organisme qui a connu la restriction suite aux régimes s’y oppose).

Il faut savoir que la restriction alimentaire joue sur notre métabolisme et notre humeur. Tout changement peut être un signe de restriction.

Comment savoir si on est en restriction ? Il y a plusieurs signes qui peuvent vous mettre sur la voie :

-Lorsque la perte de poids diminue ou qu’il stagne (lorsqu’on est au-delà de son poids génétique) car la  restriction alimentaire s’accompagne toujours d’une réduction du métabolisme.

-La restriction s’accompagne d’une augmentation de la faim (au fil des jours) et des obsessions (envies) de nourriture. A savoir : Lorsqu’on est en restriction, on a plus faim qu’en temps normal. Si vous sentez que vous avez plus souvent envie de manger, ça peut-être un signe de restriction.

-La restriction s’accompagne de troubles comme problèmes d’endormissement, de fringales la nuit, de sautes d’humeur (agressivité…), fatigue, sentiment d’ennui, déprime…

-La restriction s’accompagne aussi de troubles liées à l’altération des fonctions digestives : ralentissement de la digestion et du transit intestinal.

Il y aussi les sentiments qui entrent en compte : la restriction peut entraîner un sentiment de maîtrise, d’excitation, de puissance, d’euphorie… puis de manque pénible, de malaise, une sensation de vide… avec sensation de faim récurrente, fatigue plus ou moins intense (on peut aussi alterner les 2 : euphorie et volonté forte le matin et déprime le soir).

Et là, on finit toujours par craquer et par se jeter sur la nourriture avec une sensation d’estomac sans fond (incapacité à se rassasier), de foutu pour foutu… on peut aller jusqu’à la compulsion.

Et parfois, plus on craque, plus on souhaite reprendre la maîtrise de son alimentation (et même aller jusqu’à se restreindre encore plus). Mais la pensée obsédante de la nourriture se renforce. C’est une suite sans fin.

La régulation naturelle ne se fait pas dans la douleur. Si vous ressentez votre régulation comme une souffrance (avec sensation de faim, d’envie ou de manque... récurrent), c’est qu’il y a de grandes chances que vous soyez en restriction.

Alors rien n’est dramatique, il suffit de recommencer à manger dès que la faim se manifeste pour remettre son métabolisme en marche et redonner confiance à son corps qui finira par lâcher, tout naturellement, ses kilos en trop.

On ne peut pas lutter contre son organisme, c’est voué à l’échec. Apprenez à l’écouter, lui faire confiance et le satisfaire, c’est la seule façon de réussir.

Et soyez bienveillante et indulgente avec vous-même! Réaliser qu'on s'est mise inconsciemment en restriction n'est pas dramatique car le plus important est de le reconnaître et de l'accepter (que l'on ai pu se mettre en restriction). Et c'est le point de départ du vrai changement pour parvenir à la régulation naturelle sans effort. Sans cette prise de conscience, il ne peut pas y avoir de régulation durable et agréable.

S'alimenter n'est pas une lutte mais un plaisir. S'il y a lutte, posez-vous la question!

PS : toutes ces indications proviennent de notes que j’ai prise avec mon diet ou issues des réflexions de J.P Zermati.

_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11030
Age : 47
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: LA RESTRICTION.   Lun 29 Juil 2013 - 14:27

J'ai aussi noté une phrase de mon diet :

"Dans le doute (de savoir si l'on est à satiété ou non), il vaut toujours mieux manger trop que pas assez. Lorsqu'on mange trop, il suffira d'attendre que la faim revienne pour manger de nouveau. Alors que si l'on ne mange pas assez, là, il est beaucoup plus dur de parvenir à la régulation car on flingue en même temps son métabolisme. Et le processus pour rassurer notre organisme sur nos intentions (ne plus jamais le mettre au régime) prendra plus de temps."

_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net
ttepetite
super zouzou
super zouzou


Féminin
Nombre de messages : 451
Age : 36
Date d'inscription : 25/08/2011

MessageSujet: Re: LA RESTRICTION.   Lun 29 Juil 2013 - 14:45

Merci des conseils. À retenir
Revenir en haut Aller en bas
ttepetite
super zouzou
super zouzou


Féminin
Nombre de messages : 451
Age : 36
Date d'inscription : 25/08/2011

MessageSujet: Re: LA RESTRICTION.   Lun 29 Juil 2013 - 14:49

Je panse que je suis pas restreinte car la faim apparaît jamais avant 3h30 4 h après le repas du midi et 3 30 le soir
J'ai souvent faim vers 12h je mange a 12h 30

16h30 17h
Et le soir 19 h 19h 30
Qu en penses tu ? Pourtant je mange pas BCp je sois le reconnaître
Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11030
Age : 47
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: LA RESTRICTION.   Lun 29 Juil 2013 - 14:59

Difficile à dire, il n'y a que toi qui peut savoir. Le ressenti est très important. Si tu manges à ta faim, que tu n'as aucun soucis d'envies difficiles à gérer, de "craquages", de sentiments perturbés... c'est que tu te régules bien!  

Mais comme je le dis, tu es la seule à savoir.

De toute manière, la restriction est ingérable sur le long terme, on finit toujours par se faire rattraper par son organisme alors autant l'accepter (que l'on puisse être en restriction si certaines situations notées ci-dessus, se produisent) plutôt que de ramer pour s'en sortir (et de perdre du temps).

:smack:

_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net
ttepetite
super zouzou
super zouzou


Féminin
Nombre de messages : 451
Age : 36
Date d'inscription : 25/08/2011

MessageSujet: Re: LA RESTRICTION.   Mar 30 Juil 2013 - 19:57

Merci
Je pense que ça doit aller car j'ai plus ces compulsions c'est sensations de manque comme j avais avant comme si j étais droguée
Revenir en haut Aller en bas
Brynette
zouzouteuse
zouzouteuse
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 47
Date d'inscription : 06/10/2013

MessageSujet: Re: LA RESTRICTION.   Mer 23 Oct 2013 - 20:33

J'aime vraiment énormément les sujets que tu abordes Krystel. Je me reconnais tellement dans ce que tu dis : ce sentiment d'euphorie lorsqu'on arrive à se restreindre, puis les sautes d'humeur quand rien ne va plus, quand la restriction nous pourrit littéralement la vie.
Je n'ai pas retenu tout ce que tu as écrit, mais ton message me paraît une évidence maintenant que j'ai décrété que plus jamais je ne me mettrais au régime. Voilà encore un sujet que je relirai.
Revenir en haut Aller en bas
Evelisa
New zouzou
New zouzou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 91
Age : 57
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: LA RESTRICTION.   Dim 3 Nov 2013 - 15:00

krystel a écrit:

-La restriction s’accompagne d’une augmentation de la faim (au fil des jours) et des obsessions (envies) de nourriture. A savoir : Lorsqu’on est en restriction, on a plus faim qu’en temps normal. Si vous sentez que vous avez plus souvent envie de manger, ça peut-être un signe de restriction.
...
Et soyez bienveillante et indulgente avec vous-même! Réaliser qu'on s'est mise inconsciemment en restriction n'est pas dramatique car le plus important est de le reconnaître et de l'accepter (que l'on ai pu se mettre en restriction). Et c'est le point de départ du vrai changement pour parvenir à la régulation naturelle sans effort. Sans cette prise de conscience, il ne peut pas y avoir de régulation durable et agréable.

S'alimenter n'est pas une lutte mais un plaisir. S'il y a lutte, posez-vous la question!
C'est pour ça qu'à chaque nouvelle tentative de régime, même soi-disant équilibré, je fais de plus en plus de crises de compulsion... et comme je reprends du poids, je me dis que je dois être plus stricte... et c'est sans fin.
Revenir en haut Aller en bas
 
LA RESTRICTION.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La restriction cognitive.
» Restriction et prolongement
» reussir ma TCC restriction du sommeil
» Insomniaque en restriction, dur dur
» technique de restriction du temps passé au lit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zermati :: Votre 1ère catégorie :: Questions-
Sauter vers: