Forum d'entraide pour maigrir sans régime.

Si tu écoutes ton corps lorsqu’il chuchote, tu n’auras pas à l’entendre crier.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Renouer avec nos sensations, écouter son corps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11445
Age : 47
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Renouer avec nos sensations, écouter son corps.   Ven 24 Nov 2017 - 5:51

Renouer avec nos sensations, écouter son corps.

La plus grosse difficulté, lorsqu’on commence l’apprentissage de l’écoute de ses sensations, est de reconnaître la faim et la satiété et différencier la faim de l’envie.

À la fin d’un repas, on ne parvient pas toujours à savoir si l’on est rassasié ou non ou, avant même de manger, si l’on a faim ou non. Une envie de manger en pleine matinée ou en plein après-midi est-elle seulement une envie ou est-ce une vraie faim ?

Une prise de tête dont le mangeur, qui n’est pas régulé naturellement, connait rarement la vraie réponse. Et pourtant, c’est de répondre avec justesse à ces questions qui va nous permettre de nous délester de nos kilos inutiles.

Le corps envoie des signaux que notre tête va interpréter. Mais sommes-nous de bons traducteurs ? Si l’on a des kilos en trop, on peut se poser la question et même douter de nos talents de traducteur, non ?

C’est là, que vous allez expérimenter une aide qui va s’avérer précieuse : la demande à voix haute.

Souvent, losrqu’on est dans le doute, on cogite à fond, on tourne en boucle tout un tas de questions dans notre tête et plus on les ressasse, moins on a de réponse.

Souvenez-vous : le cerveau est dans une boîte noire, aveugle et sourd. À partir de ce constat, on comprend mieux que cogiter tout seul avec soi-même, donne rarement de bons résultats, car c’est le mental qui va entrer en action et apporter la réponse. Et le mental, en ce qui concerne notre corps et la meilleure façon d’en prendre soin, n’est pas notre meilleur allié, loin de là.

Il suffit de penser aux 5 blessures de Lise Bourbeau. Chacune des blessures nous entraine vers de l’auto-sabotage, pour certains, de l’auto-flagellation, l’auto-critique… pour d'autres. Et votre mental, dès qu’il en a l’occasion, va se faufiler dans la brèche et prendre le pouvoir.

Si vous avez faim, mais culpabilisez de manger un aliment sucré ou gras, le mental va s’auto-proclamer le pourfendeur de la malbouffe et vous interdire de toucher à ce gâteau ou ces frites. Si, au contraire, vous êtes dans l’auto-destruction, le mental va venir vous jouer sa petite musique dans vos oreilles et vous susurrez : mange ce gâteau, tu peux te le permettre (alors que vous vous trimbalez depuis des années, 20 kilos excédentaires qui vous font souffrir dans tous les sens du terme.) L’auto-saboteur, quant à lui, va vous faire terminer la boîte de gâteaux (foutu pour foutu), et le masochiste va s’imposer des règles strictes : pas de petit-déjeuner, pas de goûter, pas de prise alimentaire après 20h… et ça peut aller jusqu’au jeun complet de 24h pour peu que vous ayez mangé deux misérables frites la veille…

Et pourtant il y a une solution toute simple à mettre en place pour éviter tout cela et renouer avec ses sensations corporelles : Posez la question à voix haute (le cerveau est aveugle et sourd, souvenez-vous). À chaque fois que vous vous trouvez face à une incertitude, au lieu de perdre du temps et de l’énergie à cogiter (surtout qu’on sait que plus on cogite, plus on s’éloigne de nos sensations en se coupant de nos sens) : posez votre question à voix haute.

Vous êtes face à une part de gâteau et vous ne savez pas si vous avez encore faim ou non ? Dites à voix haute : « peux-tu me dire si j’ai encore faim ? Est-ce que je peux terminer ce morceau de gâteau ? Est-ce que mon corps le digèrera ? …» (ne vous contentez pas d'un vague "j'ai faim?" qui peut ne pas être clair pour le subconscient, soyez précis dans votre demande et n'oubliez pas de dire merci une fois que le corps vous aura donné une réponse). Vous pouvez même allez plus loin dans l'exercice en décrivant le gâteau : sa taille, sa consistance... plus vous donnerez de renseignements à votre subconscient, mieux il saura traiter l'information et y répondre.

Et là, écoutez la réponse. Alors, au début, c’est rarement une voix dans notre tête qui va dire « oui » ou « non » (avec de la pratique, la réponse vient instinctivement). Mais, ça va être, si vous n’avez pas faim : un frisson (quelque chose de négatif), une vague nausée, un hoquet… n’importe quel signe de votre corps. Soyez très attentif, car au début, ce signe peut être très faible.

Si, au contraire, vous avez encore faim, vous allez ressentir un pincement de faim au creux de l’estomac, un gargouillis, quelque chose de positif et d’encourageant. Et à satiété, vous allez ressentir une paix intérieure, quelque chose de doux et de confortable.

Et plus vous expérimentez, plus la réponse arrive facilement sans aucun doute possible (vous allez développer une intuition très fine). L’important, c’est la pratique, encore et encore, comme dans tout apprentissage, si l’on veut des résultats, il faut s’exercer. Et apprendre à écouter tous ces petits signes que l’on ignore souvent, que l’on balaye d’un revers de main par manque de confiance en nous (en même temps, si on a 20 kg de trop, on trouve légitime de douter de notre capacité à savoir ce qui est bon pour nous ou non).

Lorsque j’ai tenté l’expérience, j’étais seule chez moi, ça a été plus simple, même si je me suis trouvée très bête à parler toute seule à voix haute dans ma cuisine devant mon assiette. Et puis, je me suis dit : qu’est-ce qui est le plus bête : parler seule à voix haute ou utiliser mon corps comme une poubelle ? Qu’est-ce qui est le plus important ? Ma peur du regard extérieur ou les kilos que je porte et qui menace ma santé ?

Et à partir de là, je me suis décomplexée. Et s’il y a du monde autour de vous, vous pouvez toujours vous isoler. Et on n’est pas non plus obligée de hurler la question, on peut juste la chuchoter. L’important est que votre oreille l’entende, si vous chuchotez trop faiblement et que vous ne percevez même pas le son de votre voix, ça fonctionnera difficilement.

Tentez l’expérience et ne vous arrêtez pas au premier échec, car il y a de grandes chances que les premières fois, vous ne perceviez aucune manifestations physiques. Je dis bien « physique », tout ce qui se passe dans votre tête, ne l’écoutez pas et concentrez-vous seulement sur les manifestations corporelles. Apprenez à faire votre propre tableau de manifestations corporelles et vous les détecterez et interprèterez correctement plus vite et une fois qu’elles sont comprises, vous n’aurez même plus besoin de poser de questions, vous saurez avec certitude.

Votre corps est votre meilleur allié.

Et l’étape suivante est de reprogrammer la petite voix dans votre tête pour qu’elle devienne positive et bienveillante (s'ouvrir à sa conscience). Ça passe par : guérir de ses blessures d’âme (les 5 blessures de Lise Bourbeau), poser des intentions positives, changer son discours négatif, critique, jugeant, pessimiste en un discours positif et bienveillant. Ouvrir son coeur, s'aimer pour se vouloir du bien et uniquement du bien.

Et là, vous aurez les deux meilleurs alliés au monde pour avancer dans la vie : votre tête et votre corps réunis.

Je vous souhaite une belle expérimentation!


_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net
 
Renouer avec nos sensations, écouter son corps.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi faire célébrer des messes pour nos défunts ?
» Colliers de noisetier
» Idées de projet à mettre en place pour "renouer avec la réussite scolaire" en 5e ?
» [jeu] Expressions avec une partie du corps
» QUAND L'ESPRIT DIALOGUE AVEC LE CORPS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum d'entraide pour maigrir sans régime. :: Votre 1ère catégorie :: Partage-
Sauter vers: