Zermati

Zermatons ensemble!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les débuts cahotiques.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14917
Age : 46
Emploi/loisirs : Assistante commerciale
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Les débuts cahotiques.   Jeu 27 Nov 2008 - 13:18

J'avais envie d'engager cette discussion car je vois qu'il y a plusieurs personnes qui ont eu des débuts positifs puis cahotiques.

Je crois que lorsque nous entamons cette méthode (après avoir subi de nombreuses années de régime), nous l'entamons comme un régime avec des régles : on est super concentrée sur nos sensations, on veut bien faire, alors on devient excessive dans notre façon d'aborder notre alimentation (on s'obligerait presque à ne manger que des aliments caloriques pour rester dans la zone "no régime". Je ne sais pas vous mais moi, au début, je doutais presque de mes envies de poisson, alors que j'adore ça ou je me refusais des plats de légumes sous prétextes qu'ils étaient toujours mis à l'honneur lors des régimes et donc contre-productifs dans cette méthodes).

La méthode anti-régime fait appel à beaucoup plus de chose qu'une simple question alimentaire : elle nous fait comprendre que notre façon de manger a ses raisons d'être!
-Nous mangeons pour suivre un rituel qui date de notre petite enfance!
-Nous mangeons pour nous nourrir, pas seulement notre corps mais notre âme!
-Nous mangeons pour nous réconforter suite à une déception, un chagrin... ou au contraire, pour fêter un évènement!

Lorsque les crises apparaissent ou que vous ne maitrisez plus rien, demandez-vous ce qui se passe dans votre vie qui vous perturbe au point de vous réfugier dans la nourriture!
Pourquoi mangez-vous?

Pensez aussi à cette peur de maigrir et cette peur de devenir une personne que vous ne reconnaitriez plus. C'est l'image que l'on voit dans le miroir chaque jour qui nous rassure, même si nous ne l'aimons pas, nous la connaissons bien alors que l'inconnu nous fait peur!

Il ne faut pas entamer cette méthode sous l'aspect du poids mais sous l'aspect du moi profond, de l'émotionnel!
Voyez ce que vous aimeriez changé en vous, en dehors de votre poids et c'est peut-être CE point précis qu'il faut travailler, le poids n'est que la résultante de votre souffrance!

_________________

Si tu écoutes ton corps lorsqu'il chuchote, tu n'auras pas à l'entendre crier.



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.all-forum.net
blancheneige
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3871
Age : 47
Localisation : lille
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Les débuts cahotiques.   Jeu 27 Nov 2008 - 13:21

chef zouzou !

Citation :
nous l'entamons comme un régime avec des régles : on est super concentrée sur nos sensations, on veut bien faire, alors on devient excessive dans notre façon d'aborder notre alimentation

c'est le sentiment que j'avais en lisant certaines...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts cahotiques.   Jeu 27 Nov 2008 - 20:16

Oui moi ça fait 1 mois et j'ai du mal, mais je persiste... Au début j'étais en restriction inconsciente car je n'arrive pas à détecter la satiété.

Là ça va mieux, je n'ai plus de maux d'estomac, et l'exercice de substitution (celui du déjeuner avec que des gateaux) m'a bien aidée, je croyais être un puits sans fond avec les gateaux, en fait pas du tout! comme quoi on ne se connait pas bien!

Ce que je veux c'est ne plus avoir de rapport conflictuel avec la nourriture, en plus de perdre qqs kilos (2 ou 3).

Ma mère m'a souvent dit qu'il faut apprendre à manger de tout, de manière raisonnable, et que c'est très difficile, je crois que c'est un bon résumé! zermatienne avant l'heure, ma maman!
Revenir en haut Aller en bas
assmat76
The best zouzou!
The best zouzou!


Féminin
Nombre de messages : 1143
Age : 41
Localisation : seine maritime
Emploi/loisirs : assistante maternelle agréer, j'aime la lecture, les promenades le jogging, le vélo etc
Humeur : il ya des hauts et des bas surtout des bas
Date d'inscription : 21/05/2008

MessageSujet: Re: Les débuts cahotiques.   Jeu 27 Nov 2008 - 21:51

c 'est clair que lorsque l'on entame cette méthode on pense à un miracle ! puis on se jette un peu sur tout ce qui nous a été interdit ! puis après on se restreint mais inconsciemment! je pense que krystel à raison c plus profond ! il faut vraiment creuser pour savoir ce qui ne va pas ! je pense que lorsque l'on aborde la méthode on doit se dire que le but premier est de ne plus grossir et surtout de se réconcilier avec soit mme avant de se réconcilier avec les aliments ! mais bien souvent l'un ne va pas sans l'autre !

c un long travail ! ça fait un an que je connais zermati et j'en apprend encore ! la je travail avec le livre mangez et j'apprend encore ! comme koi la privation de nourriture est encore encrée et que parfois on mange par peur de manquer ! et pour moi dans l'enfance la nourriture n'était pas abondante, il y avait des soirs ou on ne mangeait pas beaucoup et je pense qu'en faite cette peur de ne pas manger ne m'a jamais quitter ! la route est longue mais j'avance c trop bien !
merci au fofo !
Revenir en haut Aller en bas
Chupachups
zouzouteuse
zouzouteuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 229
Age : 36
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: Les débuts cahotiques.   Ven 28 Nov 2008 - 11:37

Je pense qu'effectivement lorsqu'on entreprend cette méthode, on ne remet pas seulement en question notre manière de nous alimenter mais aussi et surtout notre "moi" profond.
Or, c'est une analyse qui n'est pas évidente, du moins dans mon cas.
En fait, je trouve que c'est une méthode bien plus difficile à suivre qu'un simple régime car dans un régime, on n'a pas vraiment à réfléchir : on sait à quoi on a droit, et surtout à quoi on n'a pas droit, et on suit les règles, tout simplement. Alors que la méthode Zermati nécessite une réelle introspection qui fait ressurgir des choses que l'on essayait désespérément de laisser enfouies.
Pour ma part, c'est cet aspect qui me pose le plus de problèmes...
Je pense que la plupart d'entre nous n'ont pas grossi comme ça, d'un coup, parce qu'elles s'alimentaient mal. Je pense que quand on grossit, c'est pour cacher une souffrance. Or cette souffrance, la méthode Zermati la fait ressurgir. Et ce n'est pas évident d'y faire face...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts cahotiques.   Ven 28 Nov 2008 - 12:29

Je suis d'accord avec toi Chups !

J'ai grossi à 17 ans lors du divorce de mes parents qui a coincidé avec mon entrée précoce (et non souhaité) dans la vie active.

J'ai commencé Zermati à 31 ans et comme j'avais déjà réglé ces problèmes par une 1ère psychothérapie à 21 ans et que j'étais depuis 5 mois en cours de ma 2ème, je n'ai pas eu ces difficultés à me remettre en question et j'ai passé les 1ers mois de zermatage dans de bonnes conditions avec des résultats immédiats.

Ce n'est hélas pas le cas pour la plupart d'entre vous et je compatie car je me doute à quel point ça doit être décourageant de ne pas avoir de résultats alors que l'on fait de véritables efforts.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les débuts cahotiques.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Buts des APN et bulletin d'adhésion !
» . Les débuts de l'optique :
» Nouveau blog à ses tout débuts
» Débuts et fins de fabliaux
» La politique du forum: buts, remarques importantes et objectifs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zermati :: Votre 1ère catégorie :: Partage-
Sauter vers: